Grève SNCF : des usagers exaspérés

Cinquième épisode de la grève perlée à la SNCF et une mobilisation, bien qu'en baisse, qui dure toujours. De quoi accabler certains usagers des transports, comme ici pour cet usager bourguignon.

France 2

François Bousquet est un homme en colère. Voyageur régulier, il a pris un abonnement pour effectuer ses allers-retours hebdomadaires entre la Bourgogne et Paris. Depuis le début de la grève SNCF des cheminots, son train de vie coûte de plus en plus cher. "Jusqu'à présent, hors grève, je pars une journée à Paris en faisant un aller-retour. Désormais, je suis bloqué trois jours", se plaint-il.

Pour la SNCF, pas question de rembourser automatiquement les billets

De quoi entraîner un surcoût financier pour François Bousquet. Plusieurs associations d'usagers demandent à la SNCF le remboursement intégral des abonnements et des billets. Et ce, pour l'ensemble de la durée de la grève. Pour la compagnie ferroviaire, il n'en est pas question. La SNCF ne rembourse les usagers que lors des jours de grèves où moins d’un TGV sur 3 est en circulation. Pour les lignes TER, cela dépend des conventions signées entre la compagnie et les autorités régionales. "Puisqu'on est au fin fond de la France périphérique, on a l'impression qu'on est traité comme de la quantité négligeable, à la fois par la SNCF et de l'autre côté par les régions", explique François Bousquet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un quai vide à la gare d\'Auterive (Haute-Garonne), le 18 avril 2018.
Un quai vide à la gare d'Auterive (Haute-Garonne), le 18 avril 2018. (PASCAL PAVANI / AFP)