Cet article date de plus de quatre ans.

SNCF : le changement d'avis et de billet TGV deviennent plus coûteux

A partir de dimanche 1er mai, l’échange de billets pour les TGV coûtera plus cher et pourra atteindre quinze euros. En échange, la SNCF proposera des réductions aux titulaires de cartes de fidélité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L' échange de billet TGV sera facturé au moins cinq euros à partir de dimanche © MaxPPP)

Les coups de cœur pour changer de destination ou les coups de tête pour une prolongation de vacances vont avoir un prix. La gratuité des billets SNCF jusqu'à la veille du départ va disparaître.

Jusqu'ici, on pouvait changer et se faire rembourser gratuitement son billet de train jusqu’à la veille du départ mais à partir de dimanche 1er mai, le changement coûtera au moins cinq euros et même plus si vous n'êtes pas détenteur d’une carte de fidélité. Pour les changements d’avis de dernière minute, au jour J, le tarif de cinq à douze euros aujourd'hui, pourra monter jusqu’à 15 euros. La SNCF espère que ces hausses suffiront à empêcher les passagers de réserver plusieurs trains, juste pour avoir plus de liberté. "L'objectif est que les clients remettent les places à disposition avant, pour que quelqu'un d'autre puisse les racheter" explique Rachel Picard, directrice de SNCF Voyages. 

Une promesse de baisse de tarifs imprécise 

Cette gestion du temps à géométrie variable est assez fréquente d'après la SNCF et quand les passagers annulent leurs billets, il est souvent trop tard pour remettre les places sur le marché. Des TGV partent donc avec des fauteuils inoccupés et c'est un manque à gagner pour l'entreprise qui promet qu'avec cette nouvelle politique du remplissage les billets seront moins chers. Les porteurs de cartes de fidélité vont bénéficier de réductions ; "systématiques de 25% sur n'importe quel train et n'importe quel jour, et de 30% pour la carte Jeune" , indique Valérie Dehlinger, chargée du pilotage des offres chez Voyages SNCF. Les tituliares de cartes de fidélité auront aussi une réduction supplémentaire de 10% sur les billets Prem's. 

En janvier dernier, la Fédération nationale des associations des usagers des transports (FNAUT) avait eu vent des projets de la SNCF. Dans un communiqué, la FNAUT avait réclamé des mesures mieux ciblées, pour ne viser que les TGV les plus empruntés, afin de ne pas pénaliser tous les voyageurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.