Cet article date de plus de sept ans.

PSA : Philippe Varin renonce à sa retraite chapeau

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, qui doit être remplacé par Carlos Tavares, a finalement renoncé à sa retraite chapeau, face à la polémique. Le constructeur avait mis de côté 21 millions d'euros.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Charles Platiau Reuters)

Devant l'ampleur de la polémique qui n'a cessé de grandir ce mercredi, Philippe Varin a finalement renoncé. Lors d'un point presse organisé au siège de PSA, le président du directoire sortant du constructeur français a affirmé renoncer "aux dispositions actuelles de [ses] droits à retraite ". Une somme de 21 millions d'euros avait été mise officiellement à disposition par l'entreprise.

Philippe Varin précise que "ces dispositions avaient été approuvées par le conseil de surveillance " en 2010, mais "dans un contexte bien plus facile ".

La CGT du constructeur français, notamment, lui avait demandé ce geste dans un communiqué mercredi. Selon le syndicat, les salariés, touchés par la restructuration du groupe, étaient "choqués " par de telles dispositions alors que Philippe Varin n'est resté "que" cinq ans à la tête du groupe.

Interrogé sur France Info ce mercredi, Philippe Varin avait démenti la somme totale de 21 millions d'euros. Le patron sortant de PSA - qui quittera ses fonctions l'année prochaine - parlait d'une "retraite complémentaire [...] d'un montant net annuel de 300.000 euros ". Il dit désormais s'en remettre au conseil de surveillance pour examiner les conditions de sa retraite.

"C'est une décision sage et c'était d'ailleurs la seule possible" (François Hollande)

Le Medef a immédiatement salué cette décision.

Pour la CGT de PSA, à l'origine de la révélation du montant de la retraite chapeau de Philippe Varin, "c'est une manoeuvre ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.