En Belgique aussi, des "gilets jaunes" se mobilisent et bloquent des dépôts de carburants

Les manifestants entendent marquer leur mécontentement par rapport à l'augmentation du prix du carburant, mais aussi leur "ras-le-bol à l'égard du gouvernement" de la Belgique.

La raffinerie Total Petrochemical de Feluy (Belgique), le 26 octobre 2010.
La raffinerie Total Petrochemical de Feluy (Belgique), le 26 octobre 2010. (MAXPPP)

Le mouvement fait des émules. Des "gilets jaunes" bloquent plusieurs dépôts de carburants, vendredi 16 novembre, en Belgique, à la veille des manifestations prévues en France contre la hausse des taxes du carburant. Les blocages concernent, pour l'instant, uniquement la région francophone de Wallonie. "Pour l'instant, il n'y a pas d'impact sur les autoroutes", a affirmé un porte-parole de la police fédérale. "Des effectifs de police sont prêts à être mobilisés le cas échéant", a-t-il ajouté.

En Belgique aussi, les manifestants entendent marquer leur mécontentement par rapport à l'augmentation du prix du carburant. Mais ils veulent aussi faire entendre "le ras-le-bol des citoyens à l'égard du gouvernement", et "s'opposer aux mesures d'austérité établies par le gouvernement", selon les médias belges la RTBF et La Libre Belgique. Certains manifestants se sont installés dès la nuit de jeudi à vendredi.

Des blocages "dans la bonne humeur"

Selon l'agence Belga, plusieurs dizaines de "gilets jaunes" bloquent une raffinerie Total Petrochemical à Feluy, l'un des principaux sites pétroliers du pays, empêchant les poids lourds d'accéder au site. "Les manifestants bloquent l'accès des camions au site et distribuent des tracts aux automobilistes qui passent par là", décrit la RTBFUne action similaire est menée au dépôt de la société Proxifuel de Wierde, ainsi qu'un autre blocage à Wandre, rapportent les médias belges. "Souvent dans la bonne humeur, les manifestants ont empêché (et empêchent toujours) le passage des camions venus au port pétrolier pour se ravitailler", indique La Libre Belgique.

"A noter aussi qu'une action était observée au dépôt Total de Feluy, près de Charleroi. D'autres blocages pourraient se manifester à Tertre, Gerpinnes, Walcourt, ou encore aux dépôts Lukoil et Octa de Bruxelles et Vilvoorde, ainsi qu'au dépôt Proxyfuel à Namur", ajoute La Libre Belgique.