Carburant : le versement de l'indemnité de 100 euros en 2024 dépendra des prix à la pompe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Carburant : le versement de l'indemnité de 100 euros en 2024 dépendra des prix à la pompe
Carburant : le versement de l'indemnité de 100 euros en 2024 dépendra des prix à la pompe Carburant : le versement de l'indemnité de 100 euros en 2024 dépendra des prix à la pompe (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Méral, S. Soltani, M. Felix, Y. Kadouch
France Télévisions
France 2
L'indemnité de 100 euros qui devait être versée en 2024 devrait finalement être suspendue, a annoncé jeudi 14 décembre le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Elle sera rétablie seulement si les prix du carburant dépassent 1,95 euro le litre.

L’indemnité carburant est remise en cause car les tarifs à la pompe sont en baisse. Dans la matinée du jeudi 14 décembre, près de Paris, le litre de sans-plomb 95 est à 1,79 euro, et le gazole est à 1,76 euro le litre. En près de trois mois, les prix ont diminué en moyenne de 20 centimes le litre. Bercy a tranché : en 2024, l’indemnisation de 100 euros ne sera pas versée si les prix restent bas. "C’est un dispositif de protection quand les prix du carburant explosent", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, sur France Inter le jeudi 14 décembre.

Bercy veut faire des économies

Le dispositif avait été élargi. L’an prochain, 1,6 million de personnes supplémentaires devaient y avoir droit en plus des 4,3 millions qui l’ont touché cette année. Mais elle devrait être suspendue en 2024. Elle sera rétablie seulement si les prix du carburant dépassent 1,95 euro le litre. Bercy veut faire des économies pour réduire les dettes de la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.