Portugal : les stations-service sont à sec

Au Portugal, les transporteurs de carburant observent une grève illimitée. Ils réclament des hausses salariales.

FRANCE 3

Première journée de grève lundi 12 août au Portugal. Des stations-service sont déjà à sec, désertées de leurs clients. Celles qui ont encore du carburant ont mis en place des restrictions. Il n'est possible de prendre que 15 ou 25 litres de carburant par véhicule, pas plus. Les Portugais doivent s'adapter. "Ces grèves nuisent surtout à ceux qui travaillent tous les jours", déplore un automobiliste.

Des policiers formés à la conduite des camions-citernes

En grève pour demander des hausses de salaire, les transporteurs de carburant portugais ont paralysé une partie du pays. Hier, 18% des stations-service du Portugal étaient à sec. De quoi faire réagir vivement le gouvernement. "Pour de nombreuses raisons, le gouvernement n'a pas d'autres alternatives que de mettre en place la réquisition civile", ordonne Tiago Antunes, porte-parole du gouvernement portugais. Des réquisitions pour limiter l'effet de la grève. En plus des chauffeurs forcés à travailler, 500 policiers et gendarmes ont été formés à conduire des camions-citernes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pompes à essence hors-service dans le district de Lisbonne, à Vila Franca de Xira (Portugal), le 12 août 2019, en raison d\'une grève des transporteurs de carburant.
Pompes à essence hors-service dans le district de Lisbonne, à Vila Franca de Xira (Portugal), le 12 août 2019, en raison d'une grève des transporteurs de carburant. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)