Pénurie de carburant : quelles sont les professions prioritaires à la pompe ?

Publié Mis à jour
Pénurie de carburant : quelles sont les professions prioritaires à la pompe ?
Article rédigé par
S. Soubane, C. Sinz, V. Lucas, C. Vignal, F. Cardoen - France 2
France Télévisions

De plus en plus de professionnels réclament, mardi 11 octobre, un accès prioritaire aux pompes, sans quoi ils ne pourront plus travailler. C'est notamment le cas des taxis.

Des ambulances, des véhicules de gendarmerie ou de police… Ceux-ci sont prioritaires. Pourtant, ils sont coincés dans des files d'attente au milieu des automobilistes, même si certaines pompes leur sont dédiées. Alors, quelles sont les professions concernées ? Chaque département établit sa propre liste. Dans l'Aisne, les forces de l'ordre, le SAMU, les ambulances et les professions médicales sont ainsi prioritaires. 

Des professions se mobilisent pour être classées prioritaires

Le département du Pas-de-Calais y a ajouté les taxis, les pompes funèbres et les véhicules d'urgence, comme GRDF. Malgré la priorisation, il reste tout de même des difficultés d'accès. Dans une station des Yvelines, seules les professions prioritaires sont servies, mais les cuves se vident, et la rupture de stock est proche. Par ailleurs, d'autres professions se mobilisent pour être classées prioritaires. La Fédération des infirmiers réclame, par exemple, des stations dédiées aux métiers de la santé. "Les infirmiers peuvent parcourir jusqu'à 250 km par jour, ce qui veut dire aller à la pompe tous les deux, trois jours", justifie Julien Buringer, secrétaire général de la Fédération nationale des infirmiers. Alors que la situation se dégrade, certaines stations sont contraintes de hiérarchiser les professions prioritaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.