Craintes d'une pénurie de pétrole : "Nous avons des stockages stratégiques", rappelle la ministre de la Transition énergétique

Publié
Article rédigé par
Radio France

Agnès Pannier-Runacher s'est voulue rassurante, rappelant que l'embargo sur le pétrole russe ne serait effectif que dans 6 à 8 mois.

"Nous avons des stockages stratégiques", a rassuré la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, jeudi 2 juin sur franceinfo, alors qu'elle était invitée à réagir aux propos du directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie au journal allemand Spiegel [lien en allemand]. "Quand la saison des vacances va débuter en Europe et aux États-Unis, la demande de carburant augmentera. Nous pourrions alors assister à des pénuries, par exemple de diesel, d'essence ou de kérosène, en particulier en Europe", a-t-il alerté.

Mais pas d'inquiétude à avoir pour la ministre de la Transition énergétique, même si les stockages stratégiques français "ne sont pas remplis entièrement". "On en a pris une partie pour gérer des tensions", a ajouté Agnès Pannier-Runacher, qui a refusé d'en dire plus pour ne pas "dire un chiffre qui serait imprécis"

"Nous avons Total, un des grands acteurs mondiaux en matière de production et de fourniture d'énergie, qui est totalement mobilisé pour appuyer la France", comme "l'ensemble des acteurs".

Agnès Pannier-Runacher

à franceinfo

Elle a aussi rappelé le calendrier de l'embargo partiel de l'Union européenne sur les importations de pétrole russe. "Aujourd'hui, le pétrole continue d'être importé, l'interruption se fait dans six mois pour les produits bruts, dans huit mois pour les produits raffinés", a détaillé la ministre. "Nous remplaçons au fil de l'eau, on n'a pas vocation à diminuer brutalement nos importations de pétrole, on a vocation à diversifier l'origine de nos importations de pétrole", a-t-elle insisté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.