Référendum : coup de tonnerre à Air France

La journaliste Anne-Claire Le Sann, en direct du terminal d'Air France aux Invalides (Paris), fait le point sur la situation de la compagnie aérienne suite à la démission de son PDG Jean-Marc Janaillac.

Voir la vidéo
France 3

Le patron d'Air France, Jean-Marc Janaillac, a annoncé sa démission vendredi  4 mai suite au rejet d'un projet d'accord salarial soumis au vote du personnel. "Ce soir, Air France s'enfonce un peu plus dans la crise, on ne sait pas qui va reprendre les rênes de la compagnie qui semble aujourd'hui ingouvernable", détaille la journaliste Anne-Claire Le Sann en duplex de l'esplanade des Invalides.  Autre interrogation : "On ne sait pas non plus si le successeur de Jean-Marc Janaillac va pouvoir reprendre les négociations", ajoute-t-elle.

Préavis de grève pour les 7 et 8 mai

La journaliste poursuit : "De leurs côtés, les syndicats devraient décider ce soir de la suite du mouvement. Ils ont pour l'instant maintenu leurs préavis de grève pour les 7 et 8 mai." Dans un contexte social mouvementé, cette décision n'est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement. De plus, "Édouard Philippe avait implicitement demandé aux salariés de voter 'oui'", souligne encore Anne-Claire Le Sann.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG d\'Air France, Jean-Marc Janaillac, lors d\'une conférence de presse le 20 avril 2018.
Le PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, lors d'une conférence de presse le 20 avril 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)