Air France : 2 900 postes menacés dans le cadre du plan de restructuration

Quelque 300 pilotes, 700 hôtesses et stewards ainsi que 1900 employés au sol sont concernés, ont assuré, vendredi, les syndicats.

Des passagers attendent devant des avions Air France à l\'aéroport de Paris-Orly (Val-de-Marne), le 15 septembre 2014.
Des passagers attendent devant des avions Air France à l'aéroport de Paris-Orly (Val-de-Marne), le 15 septembre 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Un plan de restructuration de grande ampleur. La direction d'Air France évalue à 2 900 le nombre d'emplois menacés de disparation en 2016 et 2017, ont annoncé les syndicats vendredi 2 octobre. La direction n'exclut pas de recourir à des départs contraints.

"Le nombre de postes supprimés sera de 300 pilotes, 700 hôtesses et stewards et 1 900 [membres du personnel] au sol", a détaillé un responsable syndical. Une autre source au sein du conseil d'administration du groupe Air France, réuni vendredi, a indiqué que le chiffre de 2 900 était présenté comme une estimation du sureffectif en 2017.

Quatorze avions retirés d'ici 2017

Le scénario présenté par la direction de la compagnie prévoit le retrait de quatorze avions d'ici à fin 2017 et la fermeture de cinq lignes sur le réseau long-courrier, ont précisé les syndicats. Dans le détail, la compagnie retirerait "cinq avions à l'été 2016", puis "neuf autres" en 2017, en plus de la fermeture de cinq lignes sur le réseau long-courrier à une date non précisée, selon Didier Fauverte (CGT).

Didier Dague, administrateur (FO) représentant des salariés, a indiqué que "ces points ont été présentés en conseil d'administration pour information, mais [que] aucun vote n'a été sollicité".