Crash du vol Rio-Paris : un non-lieu proclamé

10 ans après le crash du vol entre Rio et Paris, les juges ont proclamé un non-lieu que les familles des victimes ne digèrent pas.

FRANCE 2

Le 31 mai 2009, un Airbus A330 d'Air France a décollé de Rio de Janeiro (Brésil) en direction de Paris. Quelques heures plus tard, l'avion s'est crashé dans l'océan Atlantique. Plusieurs années après, la justice a proclamé un non-lieu. Les juges d'instruction estiment que "cet accident s'explique manifestement par une conjonction d'éléments qui ne s'était jamais produite, et qui a donc mis en évidence des dangers qui n'avaient pu être perçus avant cet accident."

Les familles des victimes scandalisées

Cette décision a immédiatement fait réagir les familles des victimes de ce crash. Elles ne comprennent pas ce jugement. "Pour nous, on nous prive de vérité et de justice. On veut cacher ça sous le tapis. Pour nous, c'est un vrai scandale judiciaire ce dossier", s'insurge Ophélie Toulliou, soeur d'une victime. Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) estime dans un communiqué que c'est une "décision scandaleuse".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des plongeurs en train de récupérer une grande partie du gouvernail de l\'A330 d\'Air France dans l\'océan Atlantique, le 1er juin 2009.
Des plongeurs en train de récupérer une grande partie du gouvernail de l'A330 d'Air France dans l'océan Atlantique, le 1er juin 2009. (HO / BRAZILIAN NAVY / AFP)