Affaire de la chemise arrachée à Air France : le procès en appel débute

Douze salariés et ex-salariés d'Air France sont jugés en appel ce lundi 12 mars à Paris. Ils doivent répondre de violences et dégradations commises en octobre 2015.

Voir la vidéo
France 2

Le 5 octobre 2015, l'annonce d'un plan de restructurations chez Air France dégénère. Deux cadres dirigeants sont pris à partie et molesté et leurs chemises arrachées. Le DRH s'échappera en escaladant une barrière. L'image a fait le tour du monde. À l'époque, le Premier ministre Manuel Valls appelle à une grande fermeté.

Contexte plus apaisé

En première instance, trois salariés depuis licenciés sont condamnés à des peines de trois à quatre mois avec sursis pour violences. Un quatrième est relaxé. Huit autres écopent de 500 euros d'amende pour dégradations. Des condamnations jugées politiques par le syndicat CGT d'Air France. Le contexte est plus apaisé ce lundi. Les deux cadres impliqués ne travaillent plus chez Air France et les syndicats se battent pour un meilleur partage des bénéfices retrouvés. Ce procès doit durer jusqu'au 20 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un passager de dos contemple un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014. (Photo d\'illustration)
Un passager de dos contemple un avion de la compagnie Air France, le 15 septembre 2014. (Photo d'illustration) (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)