"Gilets jaunes" : le péage de Bandol restera fermé au moins jusqu'à mercredi à la suite de l'incendie de lundi soir

17 personnes ont été placées en garde à vue. Neuf étaient déjà connues des autorités judiciaires.

Illustration d\'un péage, en mars 2017.
Illustration d'un péage, en mars 2017. (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)

L'incendie de la barrière de péage de Bandol, dans le Var, sur l'A50, provoqué en marge du mouvement des "gilets jaunes", a été maîtrisé, mardi 18 décembre, vers une heure du matin, a appris franceinfo auprès de Vinci Autoroutes. Toutefois, le péage restera fermé a minima jusqu'à mercredi "dans la matinée", a confirmé la société dans la soirée. La barrière de péage avait été incendiée lundi en marge du mouvement des "gilets jaunes" et l’incendie diffusé en direct par plusieurs personnes sur Facebook.

À la suite de cet incident, 17 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans la nuit de lundi à mardi. L'autoroute A50 est fermée pour une durée indéterminée, rapporte France Bleu Provence. Parmi elles, neuf sont déjà connues des autorités judiciaires a indiqué sur franceinfo le préfet du Var Jean-Luc Videlaine mardi. Le préfet a également précisé que ces personnes interpellées "étaient dans le groupe des "gilets jaunes", et porteurs de "gilets jaunes". La sureté départementale est chargée de l'enquête. 

Vinci dénonce de nombreux dégâts qui empêchent pour l'instant la réouverture même partielle du péage. Le péage a notamment perdu toute alimentation électrique, après que le feu s'est propagé à de nombreux câblages. L’éclairage du péage a aussi été fortement endommagé et la solidité de l’auvent a dû être vérifiée. Tous les atténuateurs de choc situés en tête d’îlot ont aussi été détruits. Les chaussées doivent être également réparées.

Des mesures pour faciliter le trafic ont été mises en place : en direction de Toulon, la sortie est obligatoire et l’entrée interdite à la Cadière d’Azur (n°11). En direction de Marseille, la sortie est obligatoire et l’entrée interdite à Six-Four-Les-Plages / La Seyne sur Mer (n°13). La sortie à l’échangeur de Bandol (n°12) est toujours interdite en direction de Toulon.

C'est la première fois que cette barrière de péage est incendiée depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". En un mois, Vinci a fait les comptes et chiffre le montant des dégâts à plusieurs dizaines de millions d'euros. Au total, 250 sites ont été touchés au quotidien par les manifestations.