Une femme blessée à la tête lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Reims

Elle a été hospitalisée avec une plaie à la tête au CHU de Reims. 

Une manifestation de \"gilets jaunes\" à Reims, samedi 18 mai 2019. 
Une manifestation de "gilets jaunes" à Reims, samedi 18 mai 2019.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Les images, diffusées sur BFMTV samedi 18 mai dans l'après-midi, montrent une personne inanimée, au sol, tandis qu'une dizaine de CRS avancent en rang serré. Lors d'un rassemblement des "gilets jaunes", à Reims, "une femme de 50 ans été blessée et transportée au CHU avec une plaie légère à la tête", indique à franceinfo la préfecture de la Marne. Selon cette source préfectorale, la manifestante a expliqué aux pompiers qui l'ont prise en charge qu'elle avait "couru lors d'une charge de CRS avant de tomber".

Auprès de BFMTV, la femme blessée, Dominique, conteste être simplement tombée. Un policier "m'a heurtée avec son bouclier, délibérément (...) il m'a carrément foncé dedans, affirme-t-elle. Je suis tombée et il m'a enjambée." La quinquagénaire assure que les forces de l'ordre ne se sont pas "du tout" retournées, "ni arrêtées pour voir si [elle avait] besoin d'aide, si [elle était] consciente ou pas".

Je saignais abondamment au niveau de la tête. Il a fallu qu'on me suture.Dominique, une "gilet jaune" blessée à Reimsà BFMTV

La manifestante n'est pas encore sûre de saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, précise BFMTV. 

"Mon amie a été jetée à terre" 

Sur place, une équipe de France 3 Champagne-Ardenne a également recueilli le témoignage d'une amie de la victime qui participait avec elle à la manifestation. "J'ai assisté à un acte gratuit de violence de la part d'un CRS (...), accuse-t-elle. Le policier qui se trouvait en face de moi m'a bousculée, je me suis écartée et, dès que je me suis écartée, j'ai vu que mon amie avait été jetée à terre par le bouclier du policier qui était à côté." 

"Et là, elle était à terre, avec une grosse coupure au niveau du cuir chevelu, poursuit la témoin. Le groupe de dix CRS ne s'est pas arrêté alors que, dans mon mégaphone, je demandais aux secouristes de venir." 

Selon France Bleu Champagne-Ardenne, plus de 1 000 "gilets jaunes" manifestaient à Reims, à 16 heures. Rue Voltaire, des manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont dégainé LBD et gaz lacrymogène. Les vitrines de plusieurs boutiques ont été brisées et des manifestants y sont entrés.