"Gilets jaunes" : le grand débat national délocalisé repoussé à la mi-janvier

Le grand débat aura lieu en deux temps : une première phase jusqu'à la mi-janvier puis deux mois pleins sur quatre thématiques sur lesquelles les Français seront invités à débattre.

Emmanuel Macron à l\'Élysée, le 17 décembre 2018.
Emmanuel Macron à l'Élysée, le 17 décembre 2018. (BENOIT TESSIER / POOL)

Le grand débat national voulu par Emmanuel Macron, pour tenter de sortir du conflit des "gilets jaunes", est repoussé à la "mi-janvier", a appris franceinfo auprès de l'Elysée mardi 18 décembre au soir. Le chef de l'État a réuni ses ministres, pour définir les modalités de ce débat.

Une consultation en deux temps

Cette consultation va se dérouler en deux temps. D’abord, une première phase qui a déjà "débuté et qui doit durer jusqu’à la mi-janvier". Cette phase doit permettre de "nourrir la dynamique portée au niveau des maires, qui ont déjà commencé à faire remonter le résultat des échanges avec leurs administrés, comme ceux de la Sarthe". Ce débat doit se décliner en différents rendez-vous locaux.

Les Français invités à débattre

Ensuite, cette consultation se déroulera "pendant deux mois pleins sur les thématiques annoncées par le Premier ministre, autour des questions précises sur lesquelles les Français seront invités à débattre". Le débat devrait porter sur quatre grands thèmes : transition écologique, fiscalité, organisation de l'État et démocratie et citoyenneté.

.