"Gilets jaunes" : 40 500 personnes mobilisées en France, dont 5 000 à Paris, annonce Christophe Castaner

Le 19e samedi de mobilisation a été marqué par une augmentation du nombre de manifestants en France par rapport à la semaine précédente. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Le 19e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" s'est déroulé sans débordements majeurs, le 23 mars. Au total, 40 500 personnes étaient mobilisées en France. C'est plus que la semaine dernière où elles étaient 32 300, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. A Paris en revanche, les manifestants étaient 5 000, contre 10 000 la semaine précédente. Sur toute la France, 233 interpellations et 107 verbalisations ont eu lieu. A 17 heures, 172 personnes avaient été placées en garde à vue. Suivez notre direct.   

Tensions en région. A Montpellier, qui n'avait pas été soumise samedi à des restrictions de manifester, des échauffourées ont éclaté environ deux heures après le départ du cortège. Les forces de l'ordre ont fait des sommations puis procédé à des tirs nourris de grenades lacrymogènes, alors que des manifestants leur jetaient canettes et bouteilles de bière. A Nice, des heurts ont éclaté dans l'après-midi lorsque quelques centaines de manifestants ont tenté de pénétrer dans le périmètre interdit aux rassemblements. A Bordeaux, place forte du mouvement, des tensions se sont fait sentir en centre-ville, là aussi interdit de manifestation, avec l'arrivée de militants des "black blocks" en milieu d'après-midi. 

 Verbalisations à Paris. A Paris, la préfecture de police annonce à 17h30, avoir procédé à 6 825 contrôles d'identité, 70 interpellations et 49 verbalisations sur le "périmètre interdit" qui comprend les Champs-Elysées, la place de l'Etoile, la place de la Concorde, et autour d'une partie de l'Assemblée nationale.

La force Sentinelle en renfortAprès avoir fait tomber les têtes à la préfecture de Paris, tenue pour responsable des "dysfonctionnements" lors du 18e samedi de mobilisation, l'exécutif a interdit les manifestations dans plusieurs lieux emblématiques à Paris, Nice ou Bordeaux et annoncé le renfort de militaires de la force antiterroriste Sentinelle. Depuis cette décision surprise mercredi, les autorités tentent de déminer la polémique en martelant que ces soldats auront pour seule mission de protéger les bâtiments officiels et sites sensibles, afin de décharger les policiers. Face au tollé politique, le chef de l'Etat a dénoncé depuis Bruxelles "un faux débat" provoqué par "ceux qui jouent à se faire peur et à faire peur", assurant que l'armée n'est "en aucun cas en charge du maintien de l'ordre".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

23h00 : Un petit point sur l'actualité de ce samedi soir avant d'aller au dodo.

Léger rebond de mobilisation des "gilets jaunes", avec 40 500 manifestants dont 5 000 à Paris. La journée a été marquée par bien moins d'incidents que la semaine passée. "L'ordre républicain a été maintenu", se félicite Christophe Castaner.

Les rues de Londres sont noires de monde pour la marche demandant un second référendum sur le Brexit. Les organisateurs parlent d'un million de gens dans les rues.


• Fausse alerte à Eurodisney : la chute d'un escalator a entraîné un mouvement de foule dans la galerie commerciale située devant le parc d'attraction.

• On n'arrête plus Julian Alaphilippe. Le coureur français a remporté la première des grandes classiques de la saison, Milan-San Remo.

20h45 : @AliM C'est une excellente question, et effectivement, nos journalistes sur le terrain n'ont pas croisé le moindre soldat de la force Sentinelle. Je ne peux pas tirer de conclusion ce soir, mais leur présence, fortement mise en avant par le gouvernement cette semaine, s'est avérée discrète

20h44 : Bonjour FranceInfo Où étaient mobilisés les militaires ? Des infos sur les lieux de déploiement ? Les avis de ces derniers pour cette journée de mobilisation (mis à part les commentaires d'hier) ?Merci à vous

20h34 : Pour ceux qui s'interrogent de l'écart entre le nombre de manifestants et le nombre de contrôles : j'ai été obligé de passer par la place l'étoile ce matin et j'ai été contrôlé 3 fois.. pour autant je n'ai aucunement participé à la manif.

20h34 : Dans les commentaires, @anonyme apporte un élément de réponse quant au nombre très élevé des contrôles dans Paris, supérieur au nombre de manifestants.

20h33 : C'était un samedi test pour la nouvelle doctrine de maintien de l'ordre du gouvernement. France 2 a tenté de mesurer si la nouvelle stratégie des autorités a porté ses fruits.




(FRANCE 2)

20h30 : @anonyme On ne le sait pas. L'incident a eu lieu en marge de la manifestation, mais on ignore si ce policier intervenait ou pas.

20h30 : Les Gilets Jaunes sont-ils responsables de l'arrêt cardiaque du policier Place de la République ?

20h15 : @anonyme Je vous mettrai dans ce live le reportage de France 2 dans les rues de Paris où un manifestant a expliqué avoir été contrôlé cinq fois, "à chaque fois que je traversais une rue". D'où ce chiffre supérieur au nombre de manifestants.

20h14 : Comment expliquez vous 8500 contrôles préventifs à Paris pour 5000 manifestants?

20h12 : @anonyme Je vous remets les chiffres de tous les samedis depuis janvier pour avoir tous les éléments ? On est tout de même sur un des plus bas totaux depuis deux mois.

- 19 janvier : 84 000 manifestants

- 26 janvier : 69 000

- 2 février : 58 600

- 9 février : 51 400

- 16 février : 41 500

- 23 février 46 000

- 2 mars : 39 300

- 9 mars : 28 600

- 16 mars : 32 300

20h11 : Léger rebond ? C'est 20% de plus que la semaine dernière. Il de bon ton de reprendre la communication gouvernementale à franceinfo...

20h05 : @anonyme Dont acte, car l'AFP a depuis donné de nouvelles informations sur cette manifestante septuagénaire projetée au sol en début de journée à Nice, après avoir joint sa fille. "Elle souffre de plusieurs fractures au crâne, au rocher (oreille interne) et des hématomes sous-duraux", indique sa fille, ajoutant que les médecins avaient eu "très, très peur" pour elle quand ils l'avaient examinée. "Elle doit rester encore 48 heures sous surveillance. Elle est consciente, sous perfusion de morphine, car elle a de violents maux de tête."

20h04 : Légèrement blessée ? J’ai lu sur La Provence qu’elle avait été très sérieusement blessée....

20h00 : 20 heures ! L'heure du dîner et du point sur l'actualité.

• Léger rebond de mobilisation des "gilets jaunes", avec 40 500 manifestants dont 5 000 à Paris. La journée a été marquée par bien moins d'incidents que la semaine passée. "L'ordre républicain a été maintenu", se félicite Christophe Castaner.

Les rues de Londres sont noires de monde pour la marche demandant un second référendum sur le Brexit. Les organisateurs parlent d'un million de gens dans les rues.


• On n'arrête plus Julian Alaphilippe. Le coureur français a remporté la première des grandes classiques de la saison, Milan-San Remo.


C’est la fin du "califat" autoproclamé il y a cinq ans par le groupe terroriste Etat islamique. Les forces démocratiques syriennes, appuyées par la coalition internationale, ont repris Baghouz, dernier village syrien contrôlé par les jihadistes.

19h54 : C'est encore un peu tôt pour le dire @Elie D. Pour l'instant, on ne trouve trace sur Facebook que d'un évènement organisé par le Droit au logement et certains gilets jaunes.

19h53 : Faut-il s'attendre à un acte XX, XXI, XXII...?

19h53 : Si vous avez raté l'intervention de Christophe Castaner, la voici en replay :

19h44 : La préfecture de police de Paris communique ses derniers chiffres : au total, 96 interpellations, 8 545 contrôles préventifs et 53 verbalisations sur le périmètre interdit. "Le calme est revenu sur l'ensemble de la capitale", précise-t-elle.

19h39 : Christophe Castaner a eu "une pensée" pour le policier victime d'un malaise cardiaque, et qu'il suivait sa situation de près.

19h38 : Voilà les chiffres de la place Beauvau de ces dernières semaines :

- 19 janvier : 84 000 manifestants

- 26 janvier : 69 000

- 2 février : 58 600

- 9 février : 51 400

- 16 février : 41 500

- 23 février 46 000

- 2 mars : 39 300

- 9 mars : 28 600

- 16 mars : 32 300

19h36 : Le ministre de l'Intérieur affirme que 40 500 "gilets jaunes" ont défilé dans toute la France, dont 5 000 à Paris.

19h35 : "Aujourd'hui, les bonnes consignes ont été bien appliquées, et les résultats sont là. Toutes les manifestations déclarées à Paris comme en région ont pu se dérouler dans le calme. Les trop nombreuses manifestations non déclarées et tentatives de pillages ont pu être enrayées."

19h34 : Christophe Castaner prend la parole. Vous pouvez suivre son intervention sur notre chaîne.

19h19 : @Noémie Tout à fait. Des manifestants étaient montés en haut de la basilique et ont déployé une sorte de filet jaune depuis le clocher. Cette installation n'est restée en place que quelques minutes.

19h19 : Bonsoir France Info. Un long filet jaune aperçu au sommet de la basilique du Sacré-cœur. Est-ce lié aux manifestants ?

19h18 : @Klem La dernière fois qu'on a eu de ses nouvelles, vers 16h30, elle était "légèrement blessée". J'aurais tendance à vous dire de vous méfier cette information qui circule sur son décès.

19h18 : La femme tombée ce matin à Nice lors du rassemblement des gilets jaunes serait décédée. Vous pouvez confirmer ou infirmer ?

19h11 : Voilà ce que nous dit la préfecture de police de Paris : "un policier d'une compagnie d'intervention parisienne a été victime d'un malaise cardiaque. Il est pris en charge par les secours et conduit en milieu hospitalier. Son état est très sérieux."

19h07 : On devrait avoir une prise de parole officielle dans les prochaines minutes.

19h06 : Selon un journaliste d'Europe 1, l'ambulance qui emporte le policier qui a fait un malaise a quitté les lieux.

19h06 : "On a un collègue qui a fait un malaise", confirme le capitaine de l'unité BRAV Pierre Puente sur LCI.

18h55 : Selon un journaliste d'Europe 1, la place a été évacuée.

18h54 : @Anonyme Très peu d'informations sur son état. Selon nos journalistes sur place, il a subi un long massage cardiaque.

18h51 : A t on des nouvelles du policier en arrêt cardiaque merci

18h46 : La préfecture des Alpes-Maritimes parle de 80 interpellations dans le département, dont 75 à Nice où tout défilé était interdit.

18h44 : Selon un photographe sur place, le préfet de police de Paris Didier Lallement arrive sur la place de la République.

18h36 : Le couple soupçonné d’avoir participé au saccage du Fouquet’s est ressorti libre du tribunal. Les prévenus, originaires d'Indre-et-Loire, étaient jugés en comparution immédiate. Plus de détails dans notre article.




(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

18h34 : Edouard Philippe se trouve place Beauvau, en compagnie de Christophe Castaner. Les deux hommes avaient loupé leur précédent samedi, en réagissant trop tard. Cette image d'Edouard Philippe dans la salle de crise, on ne l'avait pas vue depuis décembre.

18h27 : @Julien On ne sait pas encore grand chose. Un policier est à terre place de la République, et on procède en ce moment à un massage cardiaque, selon des journalistes de France Télévisions sur place.

18h26 : Malaise cardiaque d'une policière à Paris ? Que s'est-il passé ?

18h20 : @anonyme Si c'était le cas, c'était une erreur.

En effet, ces derniers qui comptabilisent tous les cortèges parlent d'une mobilisation en hausse avec 127 212 manifestants, contre... un chiffre non-précisé la semaine dernière, le "Nombre jaune" ayant agrégé les manifestants pour les gilets jaunes et ceux pour le climat.






18h16 : Mobilisation en hausse selon LE Nombre Jaune (qui rappelons le ne sont pas les organisateurs contrairement à ce que vous avez dit la semaine dernière pour discréditer leur énorme travail) !

18h15 : Les "gilets jaunes" se sont retrouvés place de la République, et les affrontements avec la police reprennent de plus belle.

18h02 : 18 heures, l'heure de faire le point sur l'actualité de ce samedi soir.

Les rues de Londres sont noires de monde pour la marche demandant un second référendum sur le Brexit. Les organisateurs parlent d'un million de gens dans les rues.

19e samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Selon les premiers chiffres du ministère de l'Intérieur, la mobilisation baisse de nouveau avec 8 300 manifestants à 14 heures.

• On n'arrête plus Julian Alaphilippe. Le coureur français a remporté la première des grandes classiques de la saison, Milan-San Remo.

C’est la fin du "califat" autoproclamé il y a cinq ans par le groupe terroriste Etat islamique. Les forces démocratiques syriennes, appuyées par la coalition internationale, ont repris Baghouz, dernier village syrien contrôlé par les jihadistes.

17h56 : De nouveaux chiffres de la préfecture de police de Paris : 70 interpellations, 6 825 contrôles préventifs et 49 verbalisations sur le périmètre interdit.