Antisémitisme : qui est l'homme qui a insulté Alain Finkielkraut ?

L'homme soupçonné d'avoir insulté le philosophe Alain Finkielkraut samedi 16 février, en marge d'une mobilisation des "gilets jaunes", a été placé en garde à vue.

FRANCE 2

Interpellé à Mulhouse (Haut-Rhin), l'homme soupçonné d'avoir insulté le philosophe Alain Finkielkraut, à Paris, samedi 16 février, devrait être transféré à la capitale dans la journée de mercredi 20 février. Son profil d'homme radicalisé semble se dessiner. Il s'appelle Benjamin Weller, "il a 36 ans et est originaire de Mulhouse, où il tient une boutique de téléphones portables", indique la journaliste Anne-Claire Poignard, en duplex depuis le siège de la police judiciaire parisienne. Son visage apparait très clairement sur les vidéos de l'altercation survenue samedi 16 février, il a donc pu être rapidement identifié.

Un converti proche de la mouvance salafiste

On sait que ce père de famille est un converti à l'islam. Il est selon le ministère de la Justice proche de la mouvance salafiste, mais n'est pas fiché S. Il a été placé en garde à vue mardi 19 février au soir. Il va devoir s'expliquer quant à la teneur de ses propos prononcés samedi après-midi à l'encontre d'Alain Finkielkraut. Il est poursuivi pour injure publique. "Toute la difficulté, dans ce dossier, sera d'établir si oui ou non l'insulte revêt un caractère raciste et/ou religieux", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le philosophe et essayiste, Alain Finkielkraut, pose au sein de la librairie de l\'Académie française, le 1er décembre 2016.
Le philosophe et essayiste, Alain Finkielkraut, pose au sein de la librairie de l'Académie française, le 1er décembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)