Aéroports bloqués, musiques sur les ronds-points... Comment s'est passé la mobilisation des "gilets jaunes" dans les régions

Dans l'ensemble, les manifestations se sont déroulées, samedi, dans le calme dans la plupart des régions.

Une manifestation de \"gilets jaunes\" au péage du Muy (Var), le 1er décembre 2018.
Une manifestation de "gilets jaunes" au péage du Muy (Var), le 1er décembre 2018. (MAXPPP)

Loin des images de violences aux abords des Champs-Elysées, le mouvement des "gilets jaunes" s'est poursuivi partout en France, samedi 1er décembre. A 15 heures moins de 75 000 manifestants ont été décomptés dans toute la France, selon les chiffres donnés par le Premier ministre Édouard Philippe. Si des face-à-face tendus ont été relevés à certains endroits, l'ambiance a été beaucoup plus calme qu'à Paris.

Des aéroports bloqués

A Nantes (Loire-Atlantique), l’aéroport a été brièvement bloqué, et les décollages et les atterrissages suspendus à cause notamment d’une irruption de manifestants sur le tarmac, rapporte Le Parisien.

Les accès à l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes) ont également été bloqués, obligeant passagers et équipages à terminer à pied pour rejoindre le hall.

Des rassemblements devant les préfectures 

Dans la plupart des régions, les cortèges ont convergé vers les préfectures, comme à Châteauroux, à Amiens, ou encore à Quimper. Mais à chaque fois, des forces de l'ordre ont été déployées.

Des face-à-face tendus

Dans certaines villes, les manifestations ont été émaillées par des incidents avec des face-à-face tendus entre les forces de l'ordre et les manifestants, comme à Toulouse (Haute-Garonne) ou à Marseille. 

Des dégradations "importantes" ont été aussi commises à Charleville-Mézières (Ardennes) en marge d'une manifestation. Quatre policiers et deux manifestants ont été blessés, a-t-on appris de source préfectorale.

Des distributions de tracts

Des "gilets jaunes" ont également distribué des tracts sur plusieurs ronds-points, comme à Saint-Flour (Cantal), à Gap (Hautes-Alpes) ou encore à Romorantin (Loir-et-Cher).

Un procès symbolique

A Limoges, des "gilets jaunes" ont improvisé un procès devant le palais de justice, où ils ont jugé Emmanuel Macron.

Des animaux dans les cortèges

A Toulouse (Haute-Garonne) et à Nice (Alpes-Maritimes), même les chiens ont été mis à contribution.

A Toulouse (Haute-Garonne), un âne a été vu dans le cortège.

Des danses sur les ronds-points

Sur beaucoup de lieux de rassemblements ou de ronds-points, l'ambiance est bon enfant, comme à Foix (Ariège) ou à Périgueux (Dordogne), où l'on danse sur Stone et Charden. Des pas de danse ont également été esquissés à Châtellerault (Vienne)