Environnement : un plan pour des transports propres

La France fait partie des six mauvais élèves en matière de pollution. Elle est poursuivie par la Cour européenne de justice. Les règles vont donc changer.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La pollution atmosphérique serait responsable de 48 000 morts par an en France. Le gouvernement a donc dévoilé ses grandes orientations pour y faire face. Sa principale mesure se concentre sur les zones à faible émission de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques qui vont être étendus. Pour l'instant, seuls Paris et Grenoble ont instauré des vignettes permettant de réduire la circulation des véhicules les plus polluants. L'expérimentation sera étendue à 12 autres zones d'ici 2020 dont Marseille (Bouche-du-Rhône), Lyon (Rhône), Reims (Marne), Strasbourg (Bas-Rhin) ou encore Toulouse (Haute-Garonne).

Baisser le malus lors de l'achat d'un véhicule propre

"Ces zones visent à protéger les Français des émissions les plus polluantes et elles vont encourager chacun à faire évoluer progressivement la mobilité dans les zones les plus polluées", a rappelé le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Pour inciter les consommateurs à acheter des voitures moins polluantes, le gouvernement souhaite aussi baisser le malus lors de l'achat d'un véhicule "propre". De 120 g/km, il passera à 117g/km dès janvier 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le carbone suie est produit lors de phénomènes de combustion, notamment par les moteurs diesel.
Le carbone suie est produit lors de phénomènes de combustion, notamment par les moteurs diesel. (ERIC GUILLORET / BIOSPHOTO / AFP)