Cet article date de plus de huit ans.

En pleine forme, EADS se rebaptise Airbus

La marque Airbus ne désignera pas seulement l'activité de construction d'avions, mais aussi les secteurs "espace et défense" et la production d'hélicoptères.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le patron d'EADS, Tom Enders, lors d'une conférence de presse à Hambourg (Allemagne), en janvier 2012. (JOHANNES EISELE / AFP)

"Une évolution, pas une révolution", au dire du directeur exécutif d'EADS, Tom Enders. Le groupe aéronautique a annoncé officiellement, mercredi 31 juillet, l'adoption du nom de groupe Airbus, ainsi qu'un regroupement de ses activités pour améliorer sa compétitivité.

Pour répondre à une réduction des budgets défense et espace dans les pays occidentaux, le groupe indique dans un communiqué (en anglais) qu'il va regrouper ses divisions espace et défense, Astrium et Cassidian, avec l'unité de production d'avions de transport militaire Airbus Military, basée en Espagne. Quand la nouvelle structure sera mise en place, au 1er janvier 2014, le groupe Airbus comprendra trois divisions au lieu de quatre actuellement : Airbus, qui tire les performances du groupe, chargé de toutes les activités d'avions commerciaux, Airbus Defence and Space, et Airbus Helicopters (nouveau nom d'Eurocopter), premier fabricant mondial d'hélicoptères.

Des résultats en forte hausse

"Il s'agit d'une étape logique dans le développement de notre entreprise. Nous affirmons la prédominance de l'aviation commerciale dans notre groupe (...). Le changement de nom replace simplement l'ensemble de l'entreprise sous l'égide de notre meilleure marque qui symbolise l'internationalisation, l'innovation et l'intégration, et également les deux tiers de notre chiffre d'affaires", explique Tom Enders.

En attendant, le groupe qui s'appelle encore EADS a annoncé un bénéfice net de 518 millions d'euros pour le deuxième trimestre 2013 (avril à juin), en hausse de 14%. Et table sur des commandes brutes d'avion en hausse (1 000) par rapport aux dernières prévisions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.