Les "Bonnets rouges" manifesteront à Carhaix le 30 novembre

Ils avaient annoncé le 8 novembre leur intention de manifester, mais n'avaient pas indiqué de lieu. Ils se mobilisent à nouveau contre l'écotaxe et pour le maintien de l'emploi en Bretagne. 

Les \"Bonnets rouges\" lors de la manifestation à Quimper (Finistère), le 2 novembre 2013. 
Les "Bonnets rouges" lors de la manifestation à Quimper (Finistère), le 2 novembre 2013.  (FRED TANNEAU / AFP)

Pour régler la crise de l'écotaxe, le Premier ministre a invité, vendredi 15 novembre, ses opposants "à la table des discussions". Pas suffisant pour les "Bonnets rouges", qui ont annoncé dans la foulée le lieu de la manifestation prévue le 30 novembre : ils ont choisi le centre de la Bretagne et surtout la ville de Carhaix (Finistère), administrée par Christian Troadec, figure de la fronde dans la région. 

Le collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne à l'origine du mouvement de contestation, a par ailleurs indiqué que le rassemblement se tiendrait "contre l'écotaxe" et "pour le maintien de l'emploi" dans la région.

Face à "l'absence de réponses concrètes du gouvernement aux problèmes de la Bretagne, au peu de crédibilité du Pacte d'avenir proposé aux Bretons", le collectif a décidé d'organiser ce nouveau rassemblement, peut-être sur le site du festival de rock des Vieilles Charrues. Cette vaste prairie peut accueillir jusqu'à 270 000 festivaliers en quatre jours. Elle est située à l'entrée de Carhaix, une petite ville de 8 000 habitants.

Une manifestation "digne et calme"

La manifestation du 30 novembre, "digne et calme", réunira des artisans, des commerçants, des salariés, des paysans, des pêcheurs, des entrepreneurs et des élus ou tout simplement des citoyens bretons, "unis dans la volonté de vivre, décider et travailler en Bretagne", précise le communiqué, alors que l'extrême droite tente de récupérer le mouvement. Le texte est signé du maire DVG de Carhaix Christian Troadec, du président de la FDSEA du Finistère Thierry Merret et d'Olivier Le Bras, délégué FO de la société d'abattage de porcs Gad SAS.

La précédente manifestation organisée par le collectif, le 2 novembre à Quimper, avait fait cinq blessés. Elle avait réuni entre 15 000 et 30 000 personnes, tandis les syndicats CGT, Solidaires et FSU, ainsi que EELV et le Front de gauche avaient réuni entre 600 et 3 000 personnes à l'occasion de leur propre manifestation, dans la ville de Carhaix.

Cette fois, sept organisations syndicales régionales de Bretagne (CFDT, CGT, Solidaires, CFTC, UNSA, CFE-CGC et FSU) ont appelé de leur côté les salariés à une journée de rassemblements et de manifestations le 23 novembre. Ils jugent "insuffisant" le Pacte d'avenir lancé par Jean-Marc Ayrault à destination de la région.