Cet article date de plus de sept ans.

Ecotaxe : des agriculteurs retirent 250 panneaux dans l'Eure-et-Loir

Ils ont déposé leur "récolte" devant la préfecture du département, à Chartres.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cathédrale de Chartres (Eure-et-Loir), le 1er octobre 2013. (ROLLINGER-ANA / ONLY FRANCE / AFP)

Ils voulaient protester contre l'écotaxe et contre la réforme de la politique agricole commune (PAC). Environ 200 agriculteurs d'Eure-et-Loir ont manifesté, mardi 12 novembre, à Chartres, en déposant devant la préfecture une récolte de 250 panneaux de signalisation routière et de sept tonnes de déchets de maïs.

A l'appel de la FDSEA d'Eure-et-Loir et des Jeunes agriculteurs (JA), les manifestants se sont rassemblés vers 22 heures devant la préfecture, à Chartres, après être allés décrocher, par groupe, et dans tout le département, environ 250 panneaux de signalisation, principalement des interdictions de circulation pour les poids lourds, mais aussi quelques panneaux d'indication, dont celui d'un hôpital psychiatrique.

L'Eure-et-Loir fortement touché par l'écotaxe

Le fruit de leur récolte a été déposé bruyamment sur la chaussée devant les forces de l'ordre, pendant que des paysans lançaient des pétards et des fusées de feu d'artifice. Ils ont ensuite étalé sept tonnes de poussière de déchets de maïs sur le parvis de la préfecture, sans épargner les policiers qui gardaient l'entrée. Ils se sont ensuite rendus en cortège sous les fenêtres de la résidence du préfet d'Eure-et-Loir.

L'Eure-et-Loir est l'un des départements français où se trouvent le plus grand nombre de kilomètres de routes soumis à l'écotaxe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.