Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Royal évoque une vignette pour les poids lourds étrangers, Sapin la retoque

La proposition ne convainc pas Michel Sapin, qui indique qu'une mesure ne peut pas viser que les camions étrangers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des poids lourds dans une rue de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 30 septembre 2014.  (EMMANUEL BROSSIER / AFP)

Et pourquoi pas une vignette pour les poids lourds étrangers transitant sur le territoire français ? Cette possibilité, évoquée dimanche 19 octobre par Ségolène Royal afin de financer le manque à gagner causé par la suppression de l'écotaxe, ne plaît pas à Michel Sapin.

Si une vignette était imposée aux poids lourds, il faut qu'elle le soit "à tous les camions quelle que soit leur origine" et non aux seuls véhicules étrangers, a réagi le ministre des Finances sur France Info. "En Europe on ne taxe pas un camion étranger parce qu'il est étranger."

FRANCE INFO

Une hausse du prix du gazole pour les transporteurs

A l'antenne de BFMTV dimanche, la ministre de l'Ecologie a rappelé qu'une partie de l'argent manquant en raison de la suppression de l'écotaxe serait financée par une hausse du prix du gazole de 4 centimes par litre pour les transporteurs routiers français : cette "taxe sera à peine ressentie" par les transporteurs, puisque "le prix du gazole est au plus bas", a-t-elle estimé. 

"Restera à régler le problème des camions étrangers", a-t-elle ajouté, citant l'exemple d'un poids lourd qui "fait son plein en Belgique, traverse toute la France pour arriver en Espagne sans avoir payé la taxe sur le gazole, ce qui n'est pas juste". "On regarde si ce sera une vignette ou une interdiction de prendre les routes nationales avec obligation d'emprunter les autoroutes", a-t-elle dit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.