Cet article date de plus de dix ans.

Des centaines de salariés en colère installent des barrages filtrants à Rouen

Ils travaillent dans deux entreprises de Haute-Normandie en difficulté : M-Real et Petroplus. Plusieurs centaines de salariés ont installé des barrages filtrants sur les axes routiers conduisant à Rouen.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Leurs cibles : quatre rond-points stratégiques qui desservent l’agglomération de Rouen, au sud et à l’ouest, investis ce matin à 6h. Les
centaines de manifestants filtrent le passage des voitures et distribuent des
tracts aux automobilistes pour dénoncer la "désindustrialisation" de leur
région.

Le mouvement, qui provoque d’importantes difficultés de circulation,
devait se terminer dans la matinée.

Plusieurs entreprises sont représentées, en particulier la
papeterie M-Real d’Alizay (Eure) qui emploie 330 salariés, et dont la fermeture
a été annoncée. A Petite-Couronne (Seine-Maritime), 120 emplois sur 550 doivent
être supprimés à la raffinerie Petroplus.

Une première manifestation de ce type avait été organisée le 26
octobre aux entrées sud de Rouen, déjà à l’intiative de l’UD-CGT de
Seine-Maritime.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.