Transports : des voies réservées aux véhicules en covoiturage

La loi mobilité a été présentée lundi 26 novembre au Conseil des ministres. Pour encourager le covoiturage, des voies seront réservées à ceux qui partagent leur véhicule. C'est déjà un peu le cas du côté de Mérillac (Côtes-d'Armor).

France 2

Sur cette avenue de Mérillac (Côtes-d'Armor), rouler sur la voie de bus est autorisé sur 1,2 km à condition de faire du covoiturage et d'avoir au moins deux adultes dans la voiture. Avantage de cette expérience : éviter les gros embouteillages du matin, afin d'arriver au travail en étant plus zen. Cette dérogation au code de la route a été obtenue par arrêté ministériel. L'objectif est double : réduire l'empreinte carbone et fluidifier le trafic.

130 € d'amende pour les contrevenants

Principaux bénéficiaires de cette route expérimentale : les 2 700 employés du campus de Thalès, spécialisé dans l'avionique et les radars aéroportés, car cela favorise la politique de l'entreprise en matière de covoiturage. Attention tout de même, prendre cet axe sans être en covoiturage peut vous coûter cher : 130 € d'amende et un retrait de deux points de permis. La police fait régulièrement la chasse aux éventuels contrevenants.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plateforme payante Blablacar permet de mettre en relation des conducteurs et des passagers pour faire du covoiturage.
La plateforme payante Blablacar permet de mettre en relation des conducteurs et des passagers pour faire du covoiturage. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)