Circulation : le boom des cyclistes entraîne une hausse des incivilités à vélo

La démultiplication de la pratique du vélo a entraîné une hausse des incivilités sur la route. Les cyclistes n'hésitent plus à griller les feux ou utiliser leur téléphone portable. 

France 3

L'augmentation du nombre de cyclistes sur les routes a entraîné une hausse des incivilités : feux rouges grillés, téléphone à la main ou circulation sur les passages piétons : le code de la route est souvent mis à rude épreuve par les cyclistes. "Je trouve ça épouvantable, c'est dangereux, dans tous les sens, on ne sait plus comment traverser", témoigne, agacée ,cette riveraine. Des incivilités récurrentes qui s'expliqueraient par l'apparition de nouveaux pratiquants.  "On est dans un changement, une révolution des mobilités à Paris avec beaucoup de gens qui utilisent le vélo et ne l'utilisaient pas avant. Pour ça, nous allons mener un travail important avec les associations de cyclistes, un travail important dans les écoles et puis un travail important sur le terrain", explique, David Belliard, adjoint à la mairie de Paris.

Des aménagements plus nombreux

À Strasbourg (Grand-Est), capitale française du vélo, le respect du code de la route serait avant tout une question de culture et de tradition. Mais les aménagements sont aussi plus nombreux. "Dès qu'il y a sur une commune un certain nombre de nouvelles infrastructures routières, il y a automatiquement des pistes cyclables. C'est rentré aujourd'hui dans nos manières d'aménager la ville même s'il y a encore des imperfections", témoigne Alain Jund, vice-président chargé des mobilités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris.
Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP)