Bas-Rhin : un glissement de terrain semble être à l'origine du déraillement d'un TGV

Lancé à 270 km/h, le TGV ayant déraillé le jeudi 5 mars semble avoir été victime d'un glissement de terrain sur les rails.

France 3

La motrice d'un TGV reliant Strasbourg à Paris a déraillé à 270 km/h jeudi 5 mars avec à son bord 348 passagers. Selon les premiers éléments de l'enquête, le train roulait à grande vitesse lorsqu'il a percuté pour des raisons encore inconnues un talus qui venait de s'affaisser. Les images du lieu de l'accident laissent donc penser que c'est un gigantesque glissement de terrain qui a causé le déraillement.

"Le train ne s'est pas couché et c'est le plus important"

"Sur la fin, on avait peur que le train se couche sur les voies", explique un passager. Pour Alain Krakowitch, directeur général SNCF voyages, le train a "déraillé, mais il est resté en ligne, il ne s'est pas couché. Et c'est ça le plus important". L'accident a fait 22 blessés dont le conducteur, qui avait été emmené en hélicoptère à l'hôpital en urgence absolue. Ses jours ne sont plus en danger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lancé à 270 km/h, le TGV ayant déraillé le jeudi 5 mars semble avoir été victime d\'un glissement de terrain sur les rails.
Lancé à 270 km/h, le TGV ayant déraillé le jeudi 5 mars semble avoir été victime d'un glissement de terrain sur les rails. (France 3)