Airbus propose de rajouter encore plus de sièges dans son A380

Les compagnies aériennes pourront bientôt choisir des avions avec des rangées de onze sièges au lieu de dix. Une situation pas forcément très confortable pour les passagers qui voient la taille de leur siège se réduire.

Un Airbus A30 décolle de l\'éaroport de Zhuhai (Chine), le 11 novembre 2014.
Un Airbus A30 décolle de l'éaroport de Zhuhai (Chine), le 11 novembre 2014. (WEI DONGSHENG / IMAGINECHINA / AFP)

Toujours plus de sièges et toujours moins d'espace pour les passagers ? Airbus a dévoilé, mardi 14 avril à Hambourg (Allemagne), une configuration inédite de la cabine "économie" de son A380, rapporte USA Today (en anglais). Dans cette nouvelle version, les rangées comptent désormais 11 sièges, contre 10 au maximum jusqu'à présent pour ce type d'appareil.

Difficile d'étaler ses jambes

Selon le constructeur, chaque fauteuil a une largeur de 18 pouces, soit environ 46 cm. Pas si terrible, estime Mashable (en anglais), qui rappelle que la compagnie low-cost Ryan Air, peu connue pour son confort, propose des sièges de 17 pouces de large, soit environ 43 cm.

Pour autant, la nouvelle configuration de l'A380 ne semble pas forcément très agréable, comme le montre cette photo d'un homme installé sur un siège à proximité d'un hublot. Difficile d'écarter ses jambes dans cette version, qui sera proposée aux compagnies aériennes à partir de début 2017.

Les passagers de plus en plus serrés

Ces dernières optimisent au maximum l'espace disponible dans leurs avions et tentent d'y inclure un maximum de sièges dans la classe économique pour maintenir leur marge de bénéfice face à la baisse du prix du billet. Tout est bon, des lignes de design ultra-fines aux emplacements astucieux des cuisines et des toilettes, pour gagner des places et faire entrer un plus grand nombre de passagers.

Au-delà de leur simple largeur, la distance entre un siège et celui placé devant ou derrière s'est réduit à 71 centimètres sur certains vols contre habituellement 78 à 81 centimètres en classe économique. Des mesures qui suscitent des questions concernant la santé et la sécurité des passagers.

De plus en plus d'incidents

En plus de compliquer la tâche des personnels en cas d'intervention médicale, ce manque d'espace a pour conséquence de multiplier des incidents, a expliqué cette semaine Julie Frederick, du syndicat des personnels navigants pour American Airlines, à la Commission consultative pour la protection des voyageurs aériens à Washington (Etats-Unis). Plusieurs bagarres ont eu lieu après qu'un passager a incliné le dossier de son siège et réduit encore l'espace disponible pour son voisin de derrière.