Cet article date de plus de sept ans.

Air France : la grève des pilotes n'aura pas lieu ce week-end

Les syndicats de pilotes d'Air France ont décidé de lever le préavis de grève prévu de vendredi à lundi prochain. Le futur patron du groupe aérien promet de bâtir un nouveau "projet stratégique".
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Deux syndicats de pilotes d'Air France, qui avaient appelé à la grève du 24 au 27 juin, ont levé leur préavis ©Maxppp)

Les syndicats de pilotes d'Air France, le SNPL, le Spaf et Alter (non représentatif) ont annoncé ce mardi la levée du préavis de grève qu'ils avaient déposé pour la période du 24 au 27 juin.

Leur décision est liée à la proposition du futur PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, de geler l'application de certaines mesures salariales décriées par les pilotes, en échange d'une trêve sociale de quatre mois. 

Afin d'éviter un nouveau mouvement social en plein Euro de football, le futur patron du groupe aérien qui prendra ses fonctions le 4 juillet, a pris l'initiative de rencontrer les organisations syndicales mardi. Il leur a demandé de lever leur préavis et de ne pas "déclencher de nouveau mouvement jusqu'au 1er novembre", le temps pour lui de bâtir un nouveau "projet stratégique". 

En contrepartie de cette trêve sociale, M. Janaillac a proposé de suspendre dans le même temps l'application de certaines mesures salariales, entrées en vigueur au 1er juin malgré l'opposition des syndicats. 

Véronique Damon, la secrétaire générale du SNPL chez Air France, majoritaire au sein de la compagnie

Les pilotes de la compagnie ont déjà observé un mouvement de grève du 11 au 14 juin, à l'appel du SNPL, pour protester contre la mise en oeuvre de mesures de productivité, notamment une baisse de la majoration des heures de nuit. Un mouvement qui a coûté au moins 40 millions d'euros selon la compagnie. 

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous... les pilotes d'Air France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.