À Rome, la circulation déviée pour préserver le Colisée

C'est une petite révolution que vit la capitale italienne depuis samedi. La circulation a été fermée sur la principale voie d'accès au Colisée, le monument-symbole de la ville. La décision émane du nouveau maire, Ignazio Marino, qui souhaite à terme faire des environs du monument un secteur piétonnier et cyclable, pour mieux mettre en valeur cette fantastique carte de visite, un peu galvaudée ces dernières années.

(Maxppp)

"Je pense que nous avons le monument le plus connu du monde, et nous l'avons transformé en rond-point ". Avec cette phrase prononcée il y a quelques semaines, le maire de Rome Ignazio Marino s'est attiré bien des louanges, mais aussi quelques réactions hostiles. En premier lieu, celles de certains commerçants, inquiets de voir disparaître une partie de leur clientèle.

Pourtant, le nouveau maire du Parti démocrate a tenu bon, et a vu ce week-end la première étape de son vaste projet de réhabilitation du Colisée enfin se concrétiser. Depuis samedi, la célèbre avenue des Forums impériaux est totalement fermée à la circulation automobile autour du Colisée, ne laissant plus passer que les cyclistes et les transports en commun. Le monument plusieurs fois centenaire a donc retrouvé un peu de quiétude.

Les Romains et les (nombreux) touristes ont fêté cette "renaissance" avec une "Nuit des Forums", ponctuée dans la nuit de samedi à dimanche par des concerts et spectacles.

Ma mairie ne compte pas s'arrêter là. Confrontée au piteux état du Colisée, et sa fréquentation de près de six millions de visiteurs par an, elle a lancé un vaste plan de restauration du monument symbolique de Rome par excellence.