Côtes-d'Armor : l’île de Bréhat impose un quota quotidien de touristes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Côtes-d'Armor : l’île de Bréhat impose un quota quotidien de touristes -
Côtes-d'Armor : l’île de Bréhat impose un quota quotidien de touristes Côtes-d'Armor : l’île de Bréhat impose un quota quotidien de touristes - (France 3)
Article rédigé par France 3 - A. Portes, M. Lecharpentier, P. Queyroux, C. Kraukopff
France Télévisions
France 3
Depuis vendredi 14 juillet, l’île de Bréhat, dans les Côtes d’Armor, a décidé de réguler le flux de visiteurs qui débarquent quotidiennement en bateau pour faire face au surtourisme.

Pour poser le pied sur l’île de Bréhat (Côtes-d’Armor), il faudra désormais anticiper. Cet été, seuls 4 700 visiteurs pourront débarquer chaque jour. La mesure est pourtant bien acceptée par les touristes. “L’idée de quota dérange toujours un petit peu. Mais en même temps, s’il y a trop de monde, personne ne profite de rien, avance une touriste. Située à 10 minutes en bateau du continent, la “Perle Rose” attire jusqu’à 6 000 visiteurs par jour en août, soit 15 fois plus que sa population habituelle.  

Quota en vigueur jusqu’à fin août 

L'afflux est massif, pour une île de seulement trois kilomètres carrés. “Il faut un peu réguler, surtout lors des périodes de fortes activités”, explique une habitante. Les compagnies de transport maritime seront chargées de faire respecter les quotas. “Il y a une énorme conséquence économique, insoutenable. On me demande de diviser par deux mon potentiel chiffre d’affaires”, s’émeut David André, gérant de la société “Sur Mer”. Les quotas resteront en vigueur jusqu’à la fin du mois d’août.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.