Cet article date de plus d'un an.

Bretagne : la nouvelle vie touristique des maisons éclusières

Publié Mis à jour
Bretagne : la nouvelle vie touristique des maisons éclusières -
Bretagne : la nouvelle vie touristique des maisons éclusières Bretagne : la nouvelle vie touristique des maisons éclusières - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - M.Collet, N.Berthier, R.Gardeux, D.Chevalier
France Télévisions
France 2

La Bretagne recherche en ce moment des volontaires pour relancer ses maisons éclusières, qui ont été laissées à l'abandon pendant de nombreuses années. Certaines familles ont fait le choix de s'y installer.

Les maisons d'éclusiers sont un bout du patrimoine des rivières et des canaux bretons. L'une d'entre elles est devenue le coin de paradis de Catherine Saint-James. Il y a neuf ans, elle a quitté Paris et répondu à un appel d'offres de la région Bretagne, qui souhaitait redynamiser la maison éclusière d'Hédé-Bazouges (Ille-et-Vilaine), marquée par l'histoire du canal. Il y a 60 ans, ça bouchonnait devant les écluses. Il fallait compter sur les muscles des éclusiers, qui étaient d'ailleurs souvent des éclusières. Un boulot à plein temps, et des maisons au confort rudimentaire.

Une transformation en lieu touristique

Catherine Saint-James a été l'une des premières à restaurer une de ces bâtisses héritées du passé. Le rez-de-chaussée, qui était à l'époque un local de travail, a ainsi été réhabilité en salon de thé. La maison a été transformée en un lieu touristique, moyennant un loyer de 150 euros par mois. Pour valoriser le site, Catherine Saint-James a aussi aménagé cinq bateaux en gîtes insolites. Si vous faites partie des amoureux des maisons éclusières, vous avez jusqu'à fin août pour vous porter candidat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.