Après deux ans de disette due au Covid, les musées parisiens refont le plein de touristes

Les touristes sont de retour en France depuis quelques semaines, notamment à Paris où certains musées retrouvent leur niveau de fréquentation d'avant le Covid-19. 

Article rédigé par
Aude Lambert - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La conciergerie de Paris a retrouvé des niveaux de fréquentations supérieurs à 2019.  (AUDE LAMBERT / RADIO FRANCE)

Devant la pyramide du Louvre, les selfies ont repris et à l’entrée du musée, une foule patiente. De quoi dissuader Katy et son mari, qui viennent de Bruges. "Beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde. Ce n'est pas la peine... Mais on a fait les Invalides, la Tour Eiffel, l'Arc de Triomphe. On a tout fait !", se console la touriste. 

"On l'a déjà visité plusieurs fois mais c'était pour leur faire plaisir. Mais il y a beaucoup trop de monde pour le visiter", explique Magali, déçue. Venue des Yvelines, en région parisienne, elle voulait faire visiter le Louvre à ses nièces. "Changement de programme, on va direction Beaubourg, on va aller voir les expos", lance-t-elle. Et puis il y a ceux qui ont été prévoyants comme Florence, avec ses deux enfants, qui a pensé à leurs tickets. "C'est impressionnant. J'avoue que même avec nos billets, je ne sais pas combien de temps on va mettre pour rentrer", constate l'Essonnienne.  

Les touristes internationaux de retour depuis juin 

Quelques mètres plus loin, à la Conciergerie, pas de queue malgré une hausse de la fréquentation depuis juillet, même par rapport à l'avant-Covid. "On a constaté dès le printemps le retour des visiteurs", explique Christopher Wride, chargé de la communication.

"Les chiffres indiquent qu'on est au niveau de 2019, voire même légèrement supérieur."

Christopher Wride, chargé de la communication de la Conciergerie

à franceinfo

"On peut constater un retour des visiteurs de proximité, les Parisiens et Franciliens. C'est remarquable depuis l'année dernière. Et puis un retour vraiment international, surtout européen. Et depuis le mois de juin, des Américains", analyse le chargé de communication. 

 La pyramide du Louvre, août 2022. (AUDE LAMBERT / RADIO FRANCE)

Paradoxalement, l'incendie de Notre-Dame a permis à la Conciergerie de "récupérer pas mal de visiteurs", selon Christopher Wride. "Les gens sont curieux pour voir chantier sur le site de Notre-Dame et visitent la Sainte-Chapelle parce qu'on est à côté", affirme-t-il. 

Bien anticiper ses visites 

Juste à côté, la Sainte-Chapelle justement attire toujours autant. Il y a foule mais les billets horodatés permettent d'éviter d'attendre trop longtemps. Alors il faut être prévoyant comme ce groupe d’amis venus de Perpignan. "On l'avait déjà faite mais elle n'était pas comme maintenant alors on est revenus pour la voir", expliquent-ils. "Malgré tout, il faut prendre son temps parce qu'on avait rendez-vous à 15h et on s'est mis dans la queue à 14h30 donc on attend quand même". Les touristes du mois d’août sont prévenus, fini les musées presque vides ! 

Les musées parisiens très fréquentés cet été : reportage d'Aude Lambert
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.