Prochain sommet européen entre dirigeants fixé au 30 janvier

Cette réunion sera la première grande rencontre entre dirigeants européens en 2012. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, espère qu'un nouvel accord sera signé début mars.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président Nicolas Sarkozy, lors d\'une conférence de presse commune à Paris, le 5 décembre 2011.
La chancelière allemande Angela Merkel et le président Nicolas Sarkozy, lors d'une conférence de presse commune à Paris, le 5 décembre 2011. (CHESNOT / SIPA)

Ce sera la première grande réunion européenne de 2012. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a fixé mardi 20 décembre la date du prochain sommet des dirigeants européens.

Appelé à être encore dominé par la crise de la dette, ce sommet se tiendra le 30 janvier prochain et devra officiellement parler "d'emploi". Il devrait surtout y être question d'un projet de pacte sur la discipline budgétaire, pour lequel les tractations ont débuté mardi.

"Garantir la stabilité financière de la zone euro reste la grande priorité pour notre avenir", a souligné Herman Van Rompuy, en parlant d'une "volonté politique inébranlable" des dirigeants pour préserver l'union monétaire et "l'héritage de nos pères fondateurs". Le président du Conseil de l'UE a choisi à dessein de convoquer un sommet de tous les pays de l'union, soit 27 Etats, et non de la seule zone euro, comme le souhaitaient la France en particulier, ainsi que l'Allemagne.

Garder le Royaume-Uni dans les discussions

Dans son entourage, on indique qu'il entend garder tout le monde à bord afin de ne pas creuser davantage le fossé avec le Royaume-Uni, qui s'est isolé lors du dernier sommet des 8 et 9 décembre en refusant d'accepter une révision du traité de l'UE pour renforcer la discipline budgétaire de la zone euro.

En conséquence, les pays de la zone euro ont décidé d'aller seuls de l'avant en travaillant à un accord intergouvernemental. Neuf des dix autres pays de l'Union européenne devraient s'y rallier, mais pas le Royaume-Uni.

Renforcer la discipline budgétaire

Les négociations au sujet du contenu du texte ont débuté mardi à Bruxelles au niveau des hauts fonctionnaires. Elles doivent s'achever précisément fin janvier, ce qui coïncidera avec le prochain sommet. La signature de l'accord est prévue début mars.

L'objectif de l'exercice est de renforcer la discipline budgétaire commune en imposant partout dans les Constitutions nationales des règles d'or sur le retour à l'équilibre budgétaire et en rendant les sanctions contre les Etats laxistes plus automatiques.

Mais un premier clivage est apparu mardi au cours des discussions "entre les pays qui prônent un accord étroit et ciblé sur la discipline budgétaire et ceux qui veulent que l'on y fasse figurer d'autres sujets", sur la convergence économique par exemple, comme le note un participant.