VIDEO. Vivendi a "décidé coûte que coûte de vendre SFR à Numericable", annonce Montebourg

Ce choix inquiète le ministre, qui craint des plans sociaux en cas de mauvais résultats.

Cette vidéo n'est plus disponible

Qui de Numericable ou de Bouygues Télécom va mettre le grappin sur l'opérateur SFR, que Vivendi a décidé de mettre en vente ? Le premier, croit savoir Arnaud Montebourg. Invité d'Europe 1 vendredi 14 mars, le ministre du Redressement productif a affirmé que le groupe Vivendi avait "décidé coûte que coûte de vendre SFR à Numericable". Un choix "qui pose un certain nombre de problèmes et de questions", selon lui.

Numericable "s'endette pour acheter plus gros qu'elle"

Le ministre, qui n'a jamais masqué sa préférence pour l'offre de Bouygues, a évoqué un risque de surendettement pour Numericable. "C'est une entreprise de 5 milliards qui s'endette à hauteur de 10 milliards pour acheter plus gros qu'elle", a-t-il déploré. Et d'évoquer sa crainte de plans sociaux en cas de mauvaise conjoncture. "Si le marché se retourne, que se passe-t-il ? Les entreprises tombent, et licencient leur personnel."

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le 4 février 2014 à l\'Assemblée nationale (Paris).
Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le 4 février 2014 à l'Assemblée nationale (Paris). (BENOIT TESSIER / REUTERS)