Cet article date de plus de trois ans.

Tarifs du gaz : "Le gouvernement va en finir avec les tarifs réglementés du gaz l'année prochaine" estime François Carlier

Selon le délégué général de l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), François Carlier, cette décision sera présente "dans le projet de loi Le Maire".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration d'une flamme de gaz.  (DAMIEN MEYER / AFP)

"Le gouvernement va en finir avec les tarifs réglementés du gaz l'année prochaine", a annoncé sur franceinfo, vendredi 22 décembre, François Carlier, délégué général de l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), relayant les informations recueillies "au plus haut niveau de l'Etat", assure-t-il.

"Cela sera dans le projet de loi Le Maire", précise-t-il. Au mois de juillet 2017, le Conseil d'Etat, saisi par des fournisseurs concurrents d'Engie, avait jugé que le maintien des tarifs règlementés était contraire au droit européen.

"Il faut sauver le tarif réglementé de l'électricité"

"On le regrette", explique François Carlier car "la concurrence fonctionne assez bien dans le gaz". Cette décision du Conseil d'Etat a été formulée "dans un contexte de baisse du cours de la matière première. Le jour où la matière première va se remettre à flamber, est-ce que la concurrence sera aussi effective, on n'en est pas complétement sûr." En revanche, François Carlier estime "qu'il faut sauver le tarif réglementé de l'électricité", expliquant que, pour l'instant, "on n'a pas de contraintes juridiques".

Ce vendredi, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a indiqué que les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par le fournisseur Engie à plusieurs millions de clients en France, augmenteront en moyenne de 6,9% en janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.