Cet article date de plus de quatre ans.

La CGT ne veut pas de la Fashion Week aux Archives nationales

Le créateur italien Giambattista Valli veut organiser un défilé à l'Hôtel de Soubise à Paris, où sont installées les Archives nationales, à l'occasion de la Fashion Week. Mais la CGT s'insurge contre cette manière d'utiliser ce lieu historique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Hôtel de Soubise, à Paris, qui abrite le musée des Archives nationales. (MAXPPP)

A l’occasion de la Fashion Week de Paris, le créateur italien Giambattista Valli a décidé d'organiser son défilé dans un lieu pour le moins original. Il se tiendra aux Archives nationales, installées dans l'Hôtel de Soubise, au cœur de la capitale. Mais l'annonce déplaît à la CGT. Le syndicat dénonce le fait que cette institution, "véritable mémoire vivante de ce pays, ne se transforme en un vulgaire décor de théâtre ouvert au business, à la location, comme n'importe quelle salle des fêtes".

La CGT critique aussi la rétribution de 63 000 euros versée, selon elle, par le créateur Valli pour devenir le "propriétaire temporaire du rez-de-chaussée de l’Hôtel de Soubise entre les 21 et 24 janvier 2017.

D'après le syndicat, "pendant trois jours, le service public culturel sera entravé, le parcours de l'exposition permanente du Musée des Archives nationales, interdit à la visite et les vitrines et les œuvres exposées, retirées des salles par le créateur de mode."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.