Jean-Claude Mailly "tombe du placard" après les révélations sur le fichage de cadres chez Force ouvrière

L'ancien secrétaire général de Force ouvrière a fait part de son étonnement et de sa douleur, mardi soir auprès de franceinfo, après les révélations du "Canard Enchainé" sur le fichage de cadres du syndicat.

Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire général de Force Ouvrière, lors d\'une manifestation à Paris, en 2013.
Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire général de Force Ouvrière, lors d'une manifestation à Paris, en 2013. (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

Des dizaines de cadres du syndicat Force ouvrière ont été fichés dans une liste interne, qualifiés de "bête", d'"ordure", de "voleur dans les portefeuilles", révèle le Canard Enchaîné dans ses pages du mercredi 10 octobre. Ce fichier aurait été rédigé en octobre 2016 par des proches de Pascal Pavageau, le nouveau patron de FO, alors en lice pour remplacer Jean-Claude Mailly. L'ancien secrétaire général, joint mardi 9 octobre par franceinfo, jure "découvrir cette liste dans le Canard". "C'est surréaliste, ça me fait mal pour l'organisation, je tombe du placard !", témoigne-t-il.

Une "belle connerie" et une "grave erreur"

Après une succession difficile au moment du congrès en avril dernier, Jean-Claude Mailly ne souhaite pas "intervenir publiquement" après les révélations où "[Pascal] Pavageau reconnaît clairement que c'est son initiative". "J'ai décroché", assure l'ancien patron de FO, "mais je ne comprends pas pourquoi on fait ça, le principe même d'avoir un fichier, ça me fait mal".

Interrogé par l'hebdomadaire satirique, Pascal Pavageau, a, de son côté, expliqué qu'il s'agissait d'une "belle connerie" et d'une "grave erreur". "Pour moi, c'était un mémo, de l'ordre de la prise de notes, mais je n'avais jamais vu ni avalisé le résultat, qui est truffé d'âneries, de raccourcis", explique-t-il.