Cet article date de plus de dix ans.

Sur France 2, Obama et Sarkozy ont affiché leur confiance dans le plan de sauvetage européen

Le président des Etats-Unis et le chef de l'Etat français ont livré vendredi soir une interview télévisée commune où ils ont tenu à afficher la solidarité des deux pays et leur confiance dans le plan de sauvetage européen
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Sarkozy et Barack Obama (FranceTV)

Le président des Etats-Unis et le chef de l'Etat français ont livré vendredi soir une interview télévisée commune où ils ont tenu à afficher la solidarité des deux pays et leur confiance dans le plan de sauvetage européen

A l'occasion du sommet du G20, qui s'est tenu jeudi et vendredi à Cannes, Barack Obama et Nicolas Sarkozy ont enregistré un entretien croisé, inédit, diffusé sur France 2 et TF1dans les journaux de 20H00. Les deux chefs d'Etats, réunis pour l'occasion dans la mairie de Cannes, sont apparus sereins, cherchant à rassurer l'opinion, inquiète de la crise de l'euro et du chaos grec.

Le président des Etats-Unis et de la France, tous deux en année pré-électorale et mis à mal dans les sondages, ont affiché durant cet entretien une confiance réciproque s'appelant par leur prénom et affirmant la nécessité de travailler ensemble pour sortir de cette crise aux répercussions mondiales.

Sortir de la crise de l'euro

La première question de David Pujadas était destinée à Barack Obama, pour savoir s'il croit réellement en l'Euro et s'il fait confiance aux dirigeants européens pour sortir de la crise. Le président des Etats-Unis s'est montré optimiste, affirmant qu'il avait "une confiance totale" dans leaders européens pour "retrouver la prospérité", même s'il reste "beaucoup à faire".

Barack Obama s'est néanmoins montré prudent, expliquant que "le plan européen jette les bases pour un progrès économique" :

Voir la video

"Une Amérique attentive aux problèmes des autres"

Nicolas Sarkozy a quant à lui affiché une nouvelle fois son volontarisme : "nous ne voulons pas subir". Il a également insisté sur la nécessité de "travailler avec la plus grande puissance mondiale" et de "trouver des solutions ensemble", soulignant que "ça faisait bien longtemps qu'on avait pas une Amérique aussi attentive aux problèmes des autres" :

Voir la video

Interrogé sur ses relations avec Nicolas Sarkozy , Barack Obama a dressé un portrait élogieux du président français et de son "leadership" indispensable. "Nous menons les mêmes combats dans une époque difficile. On n'aurait pas pu réussir en Libye sans le leadership de Nicolas Sarkozy et de l'Otan" :

Voir la video

Couple franco-allemand

Enfin, Nicolas Sarkozy a répondu aux critiques formulées à l'encontre du couple franco-allemand, accusé d'avoir humilié les Grèce. Le chef de l'Etat a expliqué fermement qu'avec Angela Merkel, "nous ne pouvons pas subir les événements. Nous sommes des acteurs, pas des observateurs".

Selon lui, il est normal que "les deux plus grandes économies européennes prennent leurs responsabilités", prenant l'exemple des paradis fiscaux, qu'il a qualifié de "cancers" :

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.