Speedy racheté par Bridgestone : "nous allons recréer des emplois"

La chaîne française de centres d'entretien Speedy a été acquise par le numéro un mondial de l'industrie du pneu, le Japonais Bridgestone. Un partenariat qui doit créer des emplois selon le président de Speedy.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Nous allons développer nos points de vente et recréer des emplois", assure Jacques Le Foll, le président de Speedy, après l'annonce ce lundi du rachat du réseau de maintenance automobile par le groupe japonais Bridgestone, leader mondial du pneu.

La marque Speedy ne va absolument pas disparaître : "C'est l'un des éléments constitutifs du rachat", insiste Jacques Le Foll, invité de l'interview éco de France Info. "On va passer à une nouvelle phase de développement", explique-t-il. Propriétaire de Speedy depuis cinq ans, il va rester à la tête du réseau.

S'il a décidé de vendre, c'est en raison de l'évolution du marché : "Aujourd'hui on est bien, mais si on se projette à trois ans, on risque d'être trop petit". Des changements importants vont intervenir à l'avenir, selon Jacques Le Foll, qui parle d'une triple pression : l'environnement, le comportement des automobilistes, et la digitalisation.

Le président de Speedy refuse de donner le montant de la vente, mais indique tout de même qu'il est inférieur à 100 millions d'euros.