Revendre sa nuit d'hôtel prépayée, c'est désormais possible

Cela manquait à la panoplie du voyageur en France : la possibilité de revendre les nuits d'hôtel prépayées et non remboursables. C'est désormais possible. Deux sites internet viennent de se lancer sur ce créneau.

(Aujourd'hui une réservation sur deux s'effectue sans possibilité d'annulation © MaxPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Trocotel" et "Room Room", deux sites internet qui permettent désormais de revendre les nuits d'hôtel prépayées et non remboursable. Aujourd'hui, une réservation sur deux s'effectue avec des conditions d'annulation totalement verrouillées et pas moins de 1,2 million de nuits d'hôtel non remboursables seraient perdues chaque année en France. D'où cette idée de créer ces plateformes d'échange. Elles mettent en relation un vendeur et un acheteur de nuits d'hôtel.

Écoutez le reportage de Dominique Loriou
--'--
--'--

Entre 30 et 50 % de réduction pour l'acheteur

Pour le vendeur, c'est une aubaine pour éviter de tout perdre. L'acheteur y trouve aussi son compte puisqu'il va pouvoir bénéficier d'une réduction, variable selon les sites. De 30 % en moyenne chez "Trocotel", qui laisse le vendeur seul juge, à 50 % de réduction chez "Room Room", qui conseille quel rabais appliquer au vendeur.

("Trocotel" et "Room Room" sont en service depuis mi-avril 2015 (capture d'écran))

Pour sécuriser les transactions, elles ne se font pas directement entre acheteurs et vendeurs, mais via les sites qui, au passage, prennent des frais de service si la vente a lieu. Ces frais sont de l'ordre de 10 %.