Vidéo Retraites : Xavier Bertrand pour une réforme "avec de la justice" mais "ce n’est pas la marque du chef de l'État"

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Quand il n'y a pas de justice, vous ne pouvez pas faire avancer les Français", a estimé sur franceinfo le président sortant de la région Hauts-de-France.

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France et candidat à l'élection présidentielle a appelé jeudi 17 juin sur franceinfo à une réforme des retraites "courageuse, mais avec de la justice". La question des retraites "doit être tranchée par l'élection présidentielle. Il faudrait une réforme courageuse, mais avec de la justice. Et de la justice, ce n'est pas la marque du chef de l'État."

Selon lui, la notion de justice est primordiale dans une réforme, quelle qu'elle soit : "Quand il n'y a pas de justice, vous ne pouvez pas faire avancer les Français. Vous ne pouvez pas faire avancer le pays. Aucune réforme ne peut se faire s'il n'y a pas l'esprit de justice. Il faut de l'efficacité pour nos enfants, pour nos petits-enfants, mais il faut de la justice", a-t-il assuré.

"Si on veut maintenir le niveau de vie des retraités d'aujourd'hui et de demain, il faudra accepter de travailler un peu plus longtemps. Mais attention, pas pour ceux qui sont usés par le travail."

Xavier Bertrand

à franceinfo

Le candidat à l'élection présidentielle se projette à l'horizon 2031 : "Dans dix ans, il faudra certainement être à deux années de plus dans dix ans. Pas tout de suite. Dans dix ans", affirme-t-il. "Deux ans de plus et ensuite avec l'espérance de vie qui augmentera, il faudra aller vers un an supplémentaire", a-t-il ajouté.

Xavier Bertrand regrette qu'Emmanuel Macron ne soit pas allé au bout de cette réforme : "La réforme des retraites ce n'est pas à la crise sanitaire qui est responsable de son échec ? C'est qu'on n'avait jamais rien compris à ce qu'il y avait, qu'il n'y avait pas de justice. Vous savez, comme dit quelqu'un de la région [Martine Aubry], 'quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup'. Elle était floue dès le départ", estime-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.