VIDEO. Réforme des retraites : "S’il y a un report de l’âge légal, ce sera la fin de la concertation" prévient Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT avertit l'exécutif. Si l'âge légal du départ à la retraite augmente, le syndicat arrêtera de négocier.

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

Laurent Berger préfère prévenir : le secrétaire général de la CFDT était l'invité de France Inter ce lundi 8 avril n'acceptera pas que l'on touche à l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans.  "S’il y a un report de l’âge légal, ce sera la fin de la concertation". Alors que la réforme est en cours de négociation entre le gouvernement et les syndicats, un report de l’âge légal de départ est envisagé par plusieurs membres du gouvernement ces dernières semaines. "Le 10 octobre dernier, Jean-Paul Delevoye [le Haut Commissaire à la réforme des retraites] et Mme Buzyn [ministre de la Santé] ont dit devant tous les partenaires sociaux : il n’y aura pas de remise en cause de l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans. Et c’est là-dessus qu’on discute pour une réforme qualitative, plus juste, plus lisible", a précisé le syndicaliste.

"Hors de question" d'augmenter l'âge du du départ à la retraite

"Depuis quelque temps, on nous dit qu’il faut augmenter l’âge légal. C’est hors de question pour la CFDT, rappelle Laurent Berger. Il faut être très clair : est-ce qu’on va vers une réforme systémique dans le cadre de la concertation engagée par Jean-Paul Delevoye ? Si c'est le cas, on continue. Si il y a un report de l’âge légal, ce sera la fin de la concertation. Si l’exécutif annonce un report à 63, 64, 65 ans, la CFDT ne discutera plus avec M. Delevoye, ça n’aura plus de sens."

Laurent Berger, le 8 avril 2019.
Laurent Berger, le 8 avril 2019. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)