VIDEO. Réforme des retraites : Emmanuel Macron est "têtu, orgueilleux, il tient à sa réforme comme un enfant gâté à son jouet"

"S'il avait été un président plus à l'écoute, Emmanuel Macron aurait renoncé à ce projet qui n'a aucun fondement", a estimé Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Nous avons vu un président entêté, têtu, orgueilleux, qui tient à sa réforme des retraites coûte que coûte, comme un enfant gâté tient à son jouet", a réagi mercredi 1er janvier sur franceinfo Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, après les vœux d'Emmanuel Macron mardi soir. La grève contre cette réforme des retraites entre mercredi dans son 28e jour.

"Même si la réforme est bricolée sur un coin de table, faite dans la précipitation, et même surtout si elle nuit aux 30 millions d'actifs qui demain prendront leur retraite", a jugé Laurent Jacobelli, le président "n'écoute pas les Français, il ne les entend pas. Il s'écoute parler, comme un robot, sans affect, sans même un mot de compassion pour les Français qui souffrent".

S'il n'a pas entendu la colère des Français c'est bien dommage.

Laurent Jacobelli

à franceinfo

Laurent Jacobelli n'a pas été surpris par le discours d'Emmanuel Macron. "Je savais très bien qu'il dirait ça." Selon lui, le président fait fausse route. "S'il avait été un président plus à l'écoute, il aurait renoncé à ce projet qui n'a aucun fondement. Il ne réglera pas le problème des régimes spéciaux que son gouvernement a renégocié les uns après les autres. Reste la retraite à points." Les régimes spéciaux concernent "3% des actifs et il reste 97% des actifs dont on ne parle jamais et qui vont souffrir vraiment de cette réforme. J'aimerais qu'on pense à eux."

Un "jeu de dupes"

La réforme des retraites faisait partie du programme de campagne d'Emmanuel Macron lorsqu'il était candidat à la présidentielle. Il avait promis de ne pas toucher au montant des retraites, rappelle Laurent Jacobelli. "Les nouvelles règles de calcul font que mathématiquement le montant des pensions va baisser. Il avait dit qu'il ne toucherait pas à l'âge de la retraite. Mais c'est un jeu de dupes, son âge pivot c'est l'âge légal de départ à la retraite et il l'a décalé de deux ans. Bref, il a menti sur ces deux points essentiels", a estimé le porte-parole du Rassemblement national.

Laurent Jacobelli s'est également exprimé sur la mobilisation contre la réforme des retraites. Puisqu'Emmanuel Macron "est si sûr de lui, puisqu’il a tressé lui-même ses propres lauriers, hier, lors de ses vœux, qu'il présente un projet finalisé aux Français et qu’il le soumette à référendum. On en aura le cœur net." Le rapport de force entre les syndicats et le gouvernement "est malheureusement le reflet d’un manque de démocratie représentative dans notre pays". Si le Rassemblement national soutient les grèves, il ne soutient pas "les excès, les blocages de raffinerie, le fait d'empêcher les non-grévistes d'aller travailler".

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, était l\'invité de franceinfo mercredi 1er janvier 2020.
Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, était l'invité de franceinfo mercredi 1er janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)