Réforme des retraites : pourquoi la police scientifique est dans la rue ?

Les 2 600 agents de la police technique et scientifique ont lancé un mouvement de grève il y a trois semaines et manifestent ce mercredi 15 janvier à Paris contre la réforme des retraites.

France 3

Les policiers scientifiques ne sont pas contents et le font savoir. Vêtus de combinaisons tâchées de sang pour rappeler la dureté et la dangerosité de leur métier, les agents de la police technique et scientifique sont dans la rue mercredi 15 janvier à Paris. Ces agents de la police n'ont pas le même statut que leurs collègues policiers.

En colère contre la réforme des retraites

Depuis la création de leur profession en 2002, leur métier a évolué. Plus souvent sur le terrain, ils sont confrontés aux mêmes risques que leurs collègues officiers de police. Leur métier est devenu tout autant indispensable. "C'est intervenir partout, ce qui inclut des zones sensibles", explique Guillaume Groult, secrétaire national adjoint du syndicat de police scientifique SNIPAT. Le malaise couve depuis plusieurs années. Il s'est transformé en colère avec le projet de la réforme des retraites, car ces scientifiques n'auront pas le droit comme leurs collègues policiers de partir à l'âge de 52 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents de la police technique et scientifique et de la PJ chargent la voiture de Sébastien Troadec, membre d\'une famille portée disparue, après sa découverte dans un parking de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 2 mars 2017. 
Des agents de la police technique et scientifique et de la PJ chargent la voiture de Sébastien Troadec, membre d'une famille portée disparue, après sa découverte dans un parking de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 2 mars 2017.  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)