Réforme des retraites : "La CGT va mobiliser pour faire à nouveau échouer cette réforme", prévient la secrétaire confédérale du syndicat

Dans un entretien au "Parisien", jeudi, Elisabeth Borne a confirmé que les contours de la réforme des retraites seront présentés le 15 décembre, avec notamment le "report progressif" à "65 ans d'ici 2031" pour équilibrer le système.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Lors d'une manifestation à l'appel ded la CGT, le 27 octobre 2022 à Paris (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

"La CGT va mobiliser pour faire à nouveau échouer cette réforme", indique vendredi sur franceinfo Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT chargée des retraites et de la protection sociale. Elisabeth Borne a révélé dans Le Parisien les contours de la réforme des retraites. Elle affirme que "la réforme s'appliquera à partir de l'été 2023", promettant un "report progressif" à "65 ans d'ici 2031" pour équilibrer le système, tout en indiquant que "l'on peut discuter d'un autre chemin".

franceinfo : Pensez-vous avoir une marge de manœuvre dans cette réforme ?

Catherine Perret : Non, c'est clair qu'Emmanuel Macron et Elisabeth Borne ont décidé depuis bien longtemps de proposer le passage à 65 ans et que tout ce qui est communiqué autour de pseudos avancées n'est que de l'affichage sans contenu. On vient d'avoir plusieurs semaines de concertation qui n'ont débouché sur strictement rien. Les minimums de petites pensions à 860 ou 1 200 euros, on nous annonce que ce sont pour toutes les pensions de bases et complémentaires comprises, pour 43 années de cotisations. Cela va concerner très peu de gens. C'est vraiment une réforme très agressive.

Emmanuel Macron a déjà échoué sur la réforme des retraites lors de son premier quinquennat. Qu'allez-vous faire cette fois ?

Emmanuel Macron remet le couvert et donc la CGT va mobiliser pour faire à nouveau échouer cette réforme. On va appeler à la mobilisation. Il n'y a pas d'autres solutions pour se faire entendre que la grève dans les entreprises. On a déjà beaucoup travaillé à informer nos militants et plus largement les salariés.

"Cette réforme ne se justifie pas. C'est une réforme idéologique. Il n'y a pas de problème de financement."

Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT

à franceinfo

Que pensez-vous des prévisions sur le financement 

Les prévisions sont elles-mêmes contestées au niveau du Conseil d'orientation des retraites. On est sur une stabilité quant au pourcentage du PIB consacré à la retraite jusqu'en 2070. Donc, il y a moyen de trouver des recettes supplémentaires, de faire travailler les gens plus longtemps. Ce sont des passe-passe économiques qui n'ont comme justification que de faire plaisir aux institutions européennes qui veulent que l'on réduise la dette. Nous on considère que ce pays est capable d'augmenter les recettes pour améliorer les droits de gens qui vivent, pour beaucoup, au niveau du seuil de la pauvreté à la retraite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.