Réforme des retraites : Edouard Philippe plaide pour un report de l'âge légal de départ à 65 voire 67 ans

L'ancien Premier ministre appelle à "bouger beaucoup" sur ce dossier. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien Premier ministre, Edouard Philippe, lors du congrès des adhérents des mouvements de la majorité présidentielle, à Paris, le 17 septembre 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"J'ai toujours dit que je considérais qu'il fallait bouger sur les retraites, bouger beaucoup." En plein débat sur la réforme des retraites, Edouard Philippe plaide de nouveau pour un report de l'âge de départ "à 65, 66 ou 67 ans". "Mon objectif n'est pas de plaider pour la solution la plus dure afin d'emmerder le monde", a assuré l'ancien Premier ministre dans un entretien au Parisien (article abonnés) publié samedi 8 octobre.

"Tous les pays de l'Union européenne sont confrontés au même vieillissement de leur population que nous", avance le patron du parti Horizons, qui forme l'aile droite de la majorité. "Qu'ils soient libéraux, démocrates-chrétiens, sociaux-démocrates, ils ont tous choisi la solution de reporter l'âge de départ à la retraite", souligne-t-il encore, citant les exemples de l'Allemagne et l'Italie qui "ont choisi 67 ans".

Suivant une promesse de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron a affirmé son intention de mener rapidement une réforme des retraites, pour une application dès l'été 2023. "Si on fait 65 ans et que cela marche, cela me va très bien", assure son ancien chef de gouvernement. "Et si on part plus tard, on doit améliorer le dispositif en introduisant plus de justice, et en prenant bien sûr en compte les longues carrières", poursuit-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.