Lien non déclaré de Jean-Paul Delevoye avec le monde de l'assurance : "Pas de problème de conflit d'intérêt", selon un député LREM

Laurent Saint-Martin a défendu le haut-commissaire aux Retraites, qui n'a pas déclaré sa fonction d'administrateur dans un institut de formation de l'assurance.

Laurent Saint-Martin, député La République en marche du Val-de-Marne, le 14 novembre 2019.
Laurent Saint-Martin, député La République en marche du Val-de-Marne, le 14 novembre 2019. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

"Il n'y a aucune rémunération liée à cette fonction d'administrateur", a assuré sur franceinfo lundi 9 décembre Laurent Saint-Martin, député La République en marche (LREM) du Val-de-Marne, membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale, alors que le haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, n'a pas déclaré sa fonction d'administrateur au sein de l'Institut de formation de la profession de l'assurance.

"D'abord, Jean-Paul Delevoye a tout de suite reconnu qu'il s'agissait d'un oubli. Et il le regrette, a poursuivi Laurent Saint-Martin. Vous avez bien mentionné le caractère bénévole de cette activité d'administrateur, je crois que c'est essentiel pour écarter tout soupçon de conflit d'intérêt, dans un institut de formation. Jean-Paul Delevoye s'est exprimé là-dessus."

Dont acte : c'est un oubli qui est regrettable, mais c'est un oubli qui a été reconnu et qui va être réparé tout de suite.Laurent Saint-Martin, député LREMà franceinfo

"C'est un statut d'administrateur bénévole dans un institut de formation, certes lié à des fonctions d'assurance, cela aurait pu être des fonctions de plein d'autres secteurs d'activité. Je crois que là-dessus il n'y a quand même pas de problème de conflit d'intérêt apparemment, donc pas de sujet majeur à retenir", a estimé le député.