VIDEO. Grève des transports : le personnel d'un hôtel de luxe hébergé dans des suites à 500 euros la nuit

Faute de transports en commun, l'hôtel héberge gratuitement plusieurs membres du personnel dans des chambres inoccupées.

france 2

Ces derniers temps, Sémi Zouaoui a un rythme de pensionnaire. En raison de la grève, ce responsable de la restauration de l'hôtel parisien Normandy Le Chantier ne rentre plus chez lui pendant la semaine. Deux heures et demie de trajet matin et soir, c'est trop long. Alors il dort sur place.

L'hôtel l'héberge gratuitement dans une chambre inoccupée et habituellement proposée aux alentours de 500 euros la nuit. "Ma femme le comprend, et donc elle me soutient sur ce que j'ai décidé de faire. Et puis quand on travaille en restauration, on n'a pas le choix (...) On fait comme on peut" explique Sémi Zouaoui.

Parfois le système D va encore plus loin. Dans un restaurant au centre de Paris, il est déjà arrivé qu'un salarié dorme sur une banquette en attendant de pouvoir rentrer chez lui au petit matin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un membre du personnel de l\'hôtel Normandy Le Chantier, à Paris, loge dans une suite de l\'établissement pendant la grève dans les transports en commun en décembre 2019.
Un membre du personnel de l'hôtel Normandy Le Chantier, à Paris, loge dans une suite de l'établissement pendant la grève dans les transports en commun en décembre 2019. (FRANCE 2)