Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron reste déterminé

Le gouvernement s'était préparé à la grève du jeudi 5 décembre, mais pour l'exécutif, le plus dur reste sans doute à venir.

france 3

La situation risque de se corser. Si le gouvernement avait pris la mesure de la mobilisation du jeudi 5 décembre, le plus dur reste sans doute à venir pour l'exécutif. "Si le conflit s'installe dans la durée, forcément le climat va vite se tendre. L'Élysée à beau faire savoir que le président est, selon les éléments de langage, calme et déterminé, il observe de très près la mobilisation, comme s'il s'attendait à ce que le mouvement dure longtemps", indique depuis le palais de l'Élysée (Paris) la journaliste Anne Bourse.

>> DIRECT. Manifestations et grève du 5 décembre : le point sur la situation

Le retrait de la réforme est non négociable

Jeudi, lors du Conseil des ministres, il a demandé aux membres de son gouvernement de rester solides. Pour le moment, il n'est pas question de changer le calendrier. Édouard Philippe dévoilera les grandes lignes de la réforme des retraites à partir de lundi 9 décembre. "Jean-Luc Mélenchon appelle à une nouvelle mobilisation samedi, mais pour le gouvernement, pas question de céder quoi que ce soit sur le fond", conclut Anne Bourse. Le retrait de la réforme est non négociable. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 3 décembre 2019 à Montpellier (Hérault).
Emmanuel Macron, le 3 décembre 2019 à Montpellier (Hérault). (GUILLAUME HORCAJUELO / AFP)